« Mon passage à l’ASEC a été riche »

Engagée en Août 2011, en qualité de Responsable commerciale à Sol Béni, Sarah JANY a rapidement gravi les échelons pour devenir Directrice du complexe sportif de l’ASEC Mimosas. Dévouée, créative, passionnée et entreprenante, elle a réalisé un travail remarquable en dix mois. Alors que de nouvelles perspectives s’ouvraient à elle pour Sol Béni, voilà Sarah JANY obligée de quitter ses fonctions pour la France. Pourquoi cette décision surprise ? Que retient-elle de son passage à Sol Béni ? L’ancienne Directrice de ce complexe, nous livre ses sentiments.

#
Vous arrêtez vos fonctions de Directrice de Sol Béni à compter de demain samedi 30 Juin 2012 pour regagner la France. Peut-on connaître les raisons de ce départ quelque peu surprenant ?

C’est un départ qui n’est pas prémédité. Je pars comme je suis venue. C’est-à-dire que j’ai suivi mon mari ici, maintenant qu’il est muté en France, on fait ensemble le sens inverse.

« Les Abidjanais vont apprécier ce que nous réservons à Sol Béni ». Ce discours, vous l’avez tenu en septembre 2011, lors de votre première interview dans notre magazine. Dix mois après, avez-vous le sentiment d’avoir rempli votre mission ou le sentiment d’une symphonie inachevée?

Je suis très heureuse de ce que j’ai pu mettre en place au cours de cette année. Les résultats sont là, ils parlent d’eux-mêmes. On a 300 enfants inscrits qui viennent faire du sport les mercredis et samedis matin. On a une cinquantaine d’abonnés au club de fitness. On a des évènements qui se déroulent sur le site de Sol Béni de manière intensive plus qu’avant. Enfin, on a jeté les bases des activités à venir, à savoir, le bar, le restaurant etc. Je pense que les gens sont contents. Ils continuent à nous témoigner leur intérêt à venir à Sol Béni et surtout de découvrir ce site qui est magnifique. On n’a que des retours positifs.

Dans ce noble projet de promotion et de rentabilisation des structures de Sol Béni, quelle a été la touche particulière de Sarah JANY?

Je ne sais pas si j’ai une touche particulière. Mais en tout cas, j’y ai mis tout mon cœur, toute ma passion, toute mon énergie, en essayant au maximum d’être créative, d’apporter des idées nouvelles. De mettre en place des choses stables, des procédures pérennes pour l’avenir.

Vous avez fait ce beau travail avec une équipe autour de vous que vous avez formée et que vous laissez en place. Quel sentiment?

Je suis très fière de l’équipe que j’ai mise en place, au regard de son évolution, du point de départ au point d’arrivé. Chacun apporte maintenant son savoir faire dans cette organisation. J’ai une équipe fiable, solide, impliquée et motivée.

Que retenez-vous de votre passage à Sol Béni ?

J’ai dix ans d’expérience professionnelle. Cette année, j’ai connue l’une de mes plus belles années d’expérience à tous les niveaux. Que ce soient au niveau de l’ambiance entre les salariés, au niveau de l’autonomie que j’ai pu avoir à mon poste et du contenu de mes missions. D’un point de vue humain et professionnel, mon passage à l’ASEC Mimosas a été riche à tous les niveaux.

Quelles recommandations feriez-vous à votre successeur ?

Je lui recommande d’être toujours dans cette même énergie, surtout dans cette même passion puisqu’il faut être passionné, car on ne compte pas ses heures. La tâche est grande, en même temps le jeu en vaut la chandelle. Il faut poursuivre le travail avec cœur et passion.

Un mot sur l’ASEC Mimosas que vous avez apprise à connaître et aimer …

J’ai l’impression maintenant d’appartenir à cette grande famille. Je suis fière d’avoir travaillé à Sol Béni, à l’ASEC Mimosas. Cela me tient à cœur. Je continuerai à suivre l’aventure ASEC Mimosas quelque soit l’endroit où je me trouve.

Au mois de juillet, vous partez en France. S’agira t-il d’un adieu ou d’un au revoir ?

Quelle question !!! D’un au revoir bien sûr. J’espère bien revenir pour voir les prochaines étapes de Sol Béni et de l’ASEC Mimosas. Ce n’est qu’un au revoir.

Interview réalisée par
D. Clément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize + 1 =