« Les dirigeants du SACA Sports ont fait confiance au Président Roger OUEGNIN… »

Dans le cadre du partenariat entre l’ASEC Mimosas et le SACA Sports du Niger, Mr Hima Souley Abdoul-Aziz (Directeur Général du centre de formation SACA Sports du Niger) et le coach Amian Désiré (ex-entraîneur à l’Académie MimoSifcom, aujourd’hui au SACA Sports du Niger), étaient à Sol Béni, la semaine dernière.
Après les visites du site de Sol Béni et des séances de travail avec Benoit YOU, le Directeur Général de l’ASEC Mimosas, nous avons rencontré le coach Désiré Amian qui nous parle de sa nouvelle expérience au Niger, à travers cette interview :#

Bonjour coach Amian, vous êtes depuis près de 3 mois au Niger dans le centre de formation SACA sports, du Président Hima SOULEY Ahmadou. Que faites-vous dans ce centre ? Et comment ça se passe là bas ?

Au Niger, je suis le responsable technique du centre de formation SACA Sports (Souley Académie Sports). Je suis coiffé par un Directeur Technique. Mais Il y a une réorganisation en cours qui permettra de mieux définir mon rôle par rapport au Directeur Technique pour ne pas qu’il y ait des chevauchements ou des incompréhensions.
Nous avons besoin de parler le même langage pour aller dans le même sens pour l’évolution de ce centre.
J’ai trouvé une école de football avec des moyens, à la recherche d’hommes pour son évolution. J’ai pu m’appuyer sur le Directeur Général, ici présent avec moi pour ce travail de reconstruction.

Que faites-vous actuellement à Abidjan et à Sol Béni ?

Je suis à Abidjan avec le Directeur Général de SACA Sports, Mr Hima Souley Abdoul-Aziz. Nous avons rencontré Mr Benoit YOU, le Directeur Général de l’ASEC Mimosas, dans le cadre du partenariat qui existe entre l’ASEC Mimosas et le SACA Sports du Niger.
Nous avons rencontré un monsieur disponible et ouvert, prompt à nous dispenser son savoir. Il nous a encouragés dans la voie du changement que nous voulons amorcer. Il nous a aussi donné de bonnes idées en rapport avec notre mission de prospection ici en Côte d’Ivoire, en vue de permettre à nos joueurs de s’émanciper et de progresser.

Qu’est ce qui manque au Niger que vous êtes venu chercher en Côte d’Ivoire ?
Les talents existent au Niger. Il faut seulement changer les mentalités et former les cadres ainsi que les encadreurs à de nouvelles philosophies et conceptions de jeu, pour les mettre dans la perspective de relever les nouveaux défis du football.
Nous ne pouvions pas espérer mieux que l’ASEC Mimosas qui est une grosse machine de l’Afrique, dans son organisation, dans sa conception et même dans son histoire. Il était donc bien que nous venions auprès de ce club de légende, dans notre élan de développement du football Nigérien.

C’est un gros challenge qui vous attend donc. Comment comptez-vous vous prendre pour le relever ?

Je pense que ce ne sera pas trop difficile. Je vous disais que les talents existent déjà au Niger. Le problème réside au niveau du mental des athlètes nigériens. Ils sont encore à croire qu’ils ne sont pas capables de certaines choses.
Mon message sera de les amener au travail pour laisser éclore le talent qui se cache en eux.
Mon challenge est de construire une équipe qui entrera tout de suite dans l’élite, pour servir de vitrine au centre SACA Sports.
Dans le temps, le Président Hima Souley avait une équipe de football nommée « Jeunesse Sportive de Ténéré » qui a fait les beaux jours du football nigérien. Aujourd’hui, il veut repartir avec, cette fois, le SACA Sports. Il a donc sollicité le Président Roger OUEGNIN, pour lui trouver un technicien. Le Président OUEGNIN m’a donc fait honneur de me diriger vers le Niger.
Je prends donc cela comme un défi. Il faut que je réussisse dans l’immédiat à construire une équipe digne de ce nom.
Pour le moment, nous sommes en Ligue 2, et nous avons déjà un joueur en équipe première du Mena (équipe nationale du Niger) et je suis sûr que dans quelques mois, nous en aurons plusieurs dans les différentes catégories.

Nous savons que le Président Hima Souley épouse la philosophie du jeu de l’ASEC Mimosas. Quel est la philosophie de jeu qui vous a été recommandée par les dirigeants du SACA Sports ?

Les dirigeants du SACA Sports ont fait confiance au Président Roger OUEGNIN, afin que celui –ci, leur trouve un encadreur. Fort de cette confiance, ils m’ont laissé toute la latitude de développer une philosophie de jeu. J’ai donc mis en place une organisation avec des principes qui l’entourent. Cette philosophie est la même que celle de l’ASEC Mimosas, c’est –à-dire, le jeu chatoyant, la maitrise collective, la technicité, l’efficacité, etc…

Les infrastructures du centre vous permettent –elles de mener à bien vos ambitions pour le SACA Sports ?

Le Président Hima SOULEY a mis tout à la disposition de la jeunesse nigérienne. Il est le principal bâtisseur du bâtiment de la fédération nigérienne de football et du centre technique.
Nous allons encore lui donner cette envie, l’épauler dans sa quête permanente d’aider la jeunesse nigérienne. J’ai confiance en lui et je sais que dans les prochaines années, les choses iront comme nous le souhaitons.

Interview réalisée par Ismaël Koné et H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois + 8 =