Les Mimos qualifiés pour la Super Division

L’ASCO et l’ASEC Mimosas se sont croisés cet après midi au stade municipal de Yamoussoukro dans
le cadre de la 11ème journée de la Ligue 1 à rejouer.
Pour rappel cette rencontre a  déjà été disputée,  il ya 2 semaines mais n’a pu se terminer  pour cause de pluie. Le match a donc été reporté à ce jeudi 31 mai 2012. C’est à 15h30, au lieu de 16heures comme initialement prévu que le coup d’envoi #de la rencontre a été donné par Danon Roland, l’arbitre du match.

Dès l’entame, les Mimos annoncent les couleurs avec une tête mal cadrée du jeune Magbi Laurent .
C’était bien essayé.
Les Mimos continuent de presser leurs adversaires mais se font peur à la 7ème minute suite à la glissade de Zagbayou qui tentait d’armer son tir qui aurait pu faire mouche.
Le milieu de terrain Mimos se blesse  sur cette action mais heureusement, plus de peur que de mal. Après quelques soins, il rejoint ses coéquipiers sur l’aire de jeu.

Les Mimos dominateurs imposent leur suprématie à leurs adversaires mais manquent de se faire surprendre. N’eut été la vigilance de Komenan Sylvain qui se saisit du cuir en 2 temps, une frappe anodine d’un attaquant de l’ASCO a failli tromper toute la défense de l’ASEC.
Cette tentative redonne confiance à l’ASCO qui se montre de plus en plus présente dans la récupération de balle. Elle procède par de petites combinaisons, mais n’arrive pas à percer la muraille mimosas.
Sébastien DESABRE, sentant son équipe malmenée lui redonne un souffle nouveau. Notamment, en attaque, Magbi Laurent Gbagbo peu visible dans le jeu cède sa place au Ghanéen Iddi Ganiyu à la 34’.

Mais ce changement n’affecte pas le jeu de l’ASCO qui continue de titiller la défense Jaune et noir.
Les 2 équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 0 but partout.
Après une période d’oxygénation, les deux formations reviennent sur l’aire de jeu avec nul doute une volonté de prendre le dessus. Et comme pendant la 1ère mi-temps, ce sont encore les Jaune et noir qui se signalent d’entrée. Ainsi, à la 49’, les Mimos manquent d’ouvrir le score sur la belle ouverture de Traoré Moussa pour Iddi Ganiyu, qui prend tout son temps et déclenche un tir qui s’envole dans les airs. Les Mimos multiplient les offensives. A la 51’, ils ont une grosse occasion de but mais elle sera manquée. Le coup franc de Seri Michaël, ne trouve pas de preneur devant une défense archi battue de l’ASCO. La domination mimosas fait reculer la défense de Ouragahio sur ses bases. Dès lors une seule équipe est en vue. L’ASEC Mimosas qui procède par des combinaisons pour tenter de percer le mur de son adversaire qui tient bon.
C’est le moment choisi par le coach de l’ASCO pour faire un changement.

Ainsi à la 69’, le N°28 Beago Ulrich cède sa place au N°13 Messan wodjé Cesair.
L’ASCO mène une offensive qui aurait pu être payante à la 70’ sur une belle ouverture de Kouyo Gbélia, Séoulou Djessekan l’attaquant de l’ASCO se mélange les pédales et glisse alors que ce dernier tentait d’armer sa frappe.
Le jeu se poursuit sur la même lancée mais l’ASCO se montre plus entreprenante. Le N°08 Dagnini Armel donne du fil à retordre à la défense Mimos. Ce dernier tente une chevauchée mais il est stoppé par Michel Mvondo.
5mn d’arrêt de jeu, c’est le temps additionnel accordé par l’arbitre de la rencontre pour permettre aux 2 équipes de changer la donne.
Mais rien n’y fit, l’ASCO et l’ASEC se séparent une fois de plus sur un score nul de 0 but partout. Un résultat qui avantage les Jaune et noir qui obtiennent ainsi leur qualification pour la super division.

S. DJAVA
Envoyé special à Yamoussoukro

Réactions après match

Capitaine de l’ASEC (Okou Zahui) :


Entraîneur de l’ASEC (Sébastien DESABRE):


Capitaine de l’ASCO :


Entraîneur de l’ASCO (Kouamé Célestin):


LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 − 6 =