« On travaille dans un bon état d’esprit »

Sébastien DESABRE, l’Entraîneur Principal de l’ASEC Mimosas a accordé récemment une interview au Magazine Mimosas. Dans cette interview, le coach dresse le bilan à mi-parcours de son équipe et fait des confidences sur le comportement de l’ASEC Mimosas dans le mercato en cours depuis le lundi 16 avril dernier.#

Quel bilan faites-vous du comportement de votre équipe à mi-parcours de la première phase de la Ligue 1 ?

Le bilan comptable est bon, même s’il y a une défaite face à la JCA-T qui vient un peu nuire au résultat. Dans l’ensemble, c’est quand même un bon début. Au niveau de la mise en place de l’équipe, défensivement, on a trouvé assez rapidement une assise. On recherche maintenant une animation offensive pérenne et stable. Après, au niveau de la cohésion du groupe et de l’état d’esprit, c’est très bon. Ça travaille bien. Y a pas grand’chose à dire. On continue à travailler pour s’améliorer de jour en jour.

Pourquoi le groupe tarde-t-il à trouver une bonne animation offensive ?

Ce sont les automatismes offensifs qui sont beaucoup plus difficile à trouver que les automatismes défensifs. On a des systèmes de jeu qui varient d’un, à deux ou à trois attaquants. Par rapport à cela, il y a des schémas de jeu qui sont différents alors que défensivement, on joue toujours avec une défense à quatre. Donc, c’est quand même plus facile défensivement de trouver la cohésion qu’offensivement.

Par rapport aux prévisions sur les progrès dans le jeu, le groupe est-il dans les bons temps ?

On ne met pas en place un jeu fluide du jour au lendemain. Il y en a qui mettent trois, quatre, voire cinq ans pour y arriver, avec les mêmes joueurs. Mais pour l’instant, ça se passe bien. On est dans les bons temps de passage. On a aussi des échéances importantes qui nous attendent. C’est pour cela qu’il faut qu’on soit prêt. Et comme ça met assez de temps pour retrouver les automatismes de jeu, pour l’instant, on privilégie l’aspect défensif.

Les attaquants de l’ASEC Mimosas marquent rarement. Mais on les sent impliqués dans les actions qui aboutissent aux buts de leur équipe…

On l’a vu sur les buts de SERI Michael contre l’EFO. DIABATE Samba a été très présent pratiquement dans la dernière passe sur le premier but ; C’est encore lui qui va presser le gardien sur le second but. Il est donc influent dans notre jeu offensif. Mais c’est vrai que quand on a eu des occasions dans la surface de réparation, on a manqué un petit peu de lucidité. Maintenant, comme je l’ai dit, les attaquants font un énorme travail pour le collectif, dans un très bon état d’esprit. Quand ils vont être en confiance, ils seront beaucoup plus prolifiques.

Le Mercato a débuté le lundi 16 avril dernier et il courra jusqu’au 14 mai prochain. Avez-vous déjà des noms sur vos tablettes ?

Oui, on a des joueurs qui nous intéressent et avec lesquels on est en train de discuter. Ce sont des joueurs de percussion dans les couloirs et un attaquant.

Votre dernier mot ?

L’équipe travaille, tout le monde travaille. Il faut que tout notre monde nous soutienne, que les Actionnaires soient derrière leurs joueurs. On a beaucoup d’échéances importantes. On est encore en course dans toutes les compétitions. Ce qui n’est pas le cas de toutes les équipes. On essaie avec humilité de mettre en place des choses qui nous aideront à gagner des trophées, cette saison.

Propos recueillis par Koné Ismaël

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × 4 =