Quelle possibilité pour l’ASEC Mimosas ?

Le mercato de mi-saison, au plan national, est en cours depuis hier, lundi 16 avril. Il durera 4 semaines, et prendra fin le lundi 14 mai, à minuit.

Contrairement à la FIF, celui de la CAF sera ouvert juste après les matches retours des 8es de finale des Coupes africaines, dans le week-end du 12 au 13 mai.
Après donc la fermeture du mercato FIF, la CAF à son tour, donnera la possibilité aux clubs encore en course dans les compétitions africaines, de se renforcer.#

Les clubs ivoiriens engagés en Coupes Africaines, contraints de faire leur marché pendant la période du mercato FIF, s’exposent à des équations quasi insolubles, une fois le mercato CAF ouvert.

Première difficulté, ils n’auront plus la possibilité de qualifier des joueurs pendant le mercato CAF, pour les compétitions locales.
Deuxième difficulté, les équipes qui auront le malheur de ne pas atteindre les quarts de finale, et qui auront consenti de gros efforts financiers pendant le mercato CAF n’apprendront qu’à leurs dépens. Ce qui pourrait être un investissement à perte. Etant donné que dans le cas de notre pays, le championnat national ne fait pas recette.
Un casse tête donc pour les dirigeants de clubs.

Après la problématique du stade Félix Houphouët-Boigny, encore une situation défavorisant l’ASEC Mimosas et l’AFAD (les deux équipes ivoiriennes encore en liste en Coupes africaines) dans la recherche de la maximisation des chances de qualification.

Pourquoi, n’avoir pas coïncidé les deux dates.
Donnera- t-on, une possibilité, sur le plan local, aux clubs qui passeront le cap des 8esde finale, d’utiliser sur le plan local, leurs recrues du mercato de mi-saison CAF ?
Wait and see, disent les anglais.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × cinq =