La nouvelle vision du Conseil d’Administration

Le samedi 31 mars dernier, le Président du CNACO, Me KONE Mamadou, a reçu les présidents des comités de supporters de l’ASEC Mimosas, au Club House de Sol Béni, de 11h30 à 15h, pour des échanges suivis d’un déjeuner. A cette occasion, le Président KONE Mamadou a expliqué la nouvelle vision du club, aux Actionnaires.
Le Président du CNACO et les Actionnaires ne s’étaient pas encore réunis depuis le début de l’année. C’est maintenant chose faite après la réunion de samedi dernier, au Club House de Sol Béni, en bordure de la lagune. Si le lieu était familier aux Actionnaires, le décor, lui, était inédit. Le CNACO avait sollicité un service traiteur pour organiser un déjeuner.# Ce Service Traiteur avait si bien décoré les tables et les chaises avec des couverts dignes des grandes réceptions que les Actionnaires présents ont pensé que tout cela était fait pour une autre cérémonie. Ils ont été agréablement surpris d’apprendre que c’était pour eux.

La réunion a débuté à 12H, peu après l’arrivée du Président ­­­ autour duquel on notait la présence de Mme ACHI Caroline et de DOSSO Tiémoko, respectivement 4e Vice-présidente et président de la section volley-ball de l’ASEC Mimosas. C’est TRAORE Samba, le Secrétaire Général par intérim du CNACO, qui a ouvert la séance en remerciant, au nom de Me KONE Mamadou, les nombreux responsables de comités pour leur présence. Puis, il a rappelé l’ordre du jour qui portait sur deux points : la reprise des activités du CNACO et les divers. Cet ordre du jour a été approuvé par la séance. TRAORE Samba a profité de l’occasion pour présenter au Président KONE Mamadou, et cela au nom des Actionnaires, les vœux de nouvel an. La présentation des vœux a été suivie d’une remise de cadeau au Président du CNACO.

Bientôt, une Société Anonyme pour gérer

l’ASEC Mimosas

Puis Me KONE Mamadou a pris la parole pour souhaiter une bonne et heureuse année de santé et de bonheur aux Actionnaires. Il leur a tenu ensuite ce langage franc et direct. « Je vais vous parler avec mon cœur, entre gens qui s’estiment beaucoup. Je vais faire l’état de la « Nation ASEC Mimosas ». Cet état est mauvais au plan financier surtout. Rien ne rentre de ce côté-là. Il n’y a plus aucune ressource sûre. Les recettes des matches sont insignifiantes. Quand notre équipe joue un match à l’intérieur, le club peut dépenser 2 500 000f CFA dans le transport, l’hébergement, la restauration, etc. Et en retour, on ne perçoit, dans le meilleur des cas, que 200 000 ou 250 000f CFA quand il y a de l’affluence. Les gens ne vont plus au stade pour voir les matches. Tous les clubs sont déficitaires sur ce plan. Les Actionnaires n’achètent plus les produits du club comme le journal, les tee-shirts, les gadgets du CNACO ; les sponsors, hormis le Groupe SIFCA, diminuent leur aide. On ne transfère presque plus de joueurs. En 2011, on a conservé tout notre effectif. Aucun joueur n’avait été transféré. C’est seulement cette année qu’on a transféré trois joueurs au Maroc et en Tunisie. Et même là encore, non seulement on n’a pas gagné beaucoup d’argent, mais les clubs marocains et tunisiens nous payent difficilement. Pourtant, les Actionnaires nous reprochent de transférer nos joueurs trop tôt. C’est un faux problème. On est obligé de laisser partir les joueurs parce que ce qui les intéresse aujourd’hui, c’est leur carrière, c’est l’argent. Le football est leur métier. Les joueurs sont des chefs de famille qui aspirent au bien-être comme tout le monde. Si on les retient de force, ils ne trouveront plus de motivation chez nous. A la fin de leur contrat, ils s’en iront sans que l’ASEC Mimosas ait 1f CFA », a-t-il expliqué. Pour toutes ces raisons, à fait savoir Me KONE Mamadou, l’ASEC Mimosas est en difficulté. « Le club est en péril. Il ne peut plus continuer à vivre comme par le passé. Alors le Conseil d’Administration a réfléchi aux moyens pour protéger le patrimoine de l’ASEC Mimosas afin de laisser un héritage à nos enfants. Il faut moderniser le club, créer une société anonyme qui va le faire vivre tout en gardant l’association sportive qui sera membre de la Société Anonyme. Je vous en parle aujourd’hui afin que vous réfléchissiez pour nous faire des propositions à la prochaine Assemblée Générale de notre club », a-t-il indiqué.

Relevant les incompréhensions qui minent aujourd’hui la vie du club, Me KONE Mamadou a invité les Actionnaires à ne regarder que l’intérêt de l’ASEC Mimosas. « Refermons les débats politiques et impliquons-nous dans la vie de notre club », a-t-il dit. Avant de demander que les Actionnaires fassent des efforts pour être pratiques et concrets. Abordant le chapitre de la Coupe d’Afrique, il a dit ceci : « Nous devons nous qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération face à l’EFO. Remettons-nous au travail pour passer les seizièmes de finale. Je vous invite à mobiliser les Actionnaires pour ce match », a-t-il déclaré. Enfin, le Président KONE Mamadou a attiré l’attention des Actionnaires sur un danger rampant : « Tel que le football local est négligé en Côte d’Ivoire, si rien n’est fait, si les supporters ivoiriens ne se mobilisent pas de nouveau autour de leur club, ces clubs vont mourir et il n’y aura plus d’équipe nationale ».
Après l’intervention du Président KONE Mamadou, le déjeuner a été servi. Les responsables des comités d’Actionnaires ont ensuite défini avec, Me KONE Mamadou, le programme d’une tournée du Président du CNACO dans les dix communes d’Abidjan. Ce sont, dans un premier temps, les Comités communaux de Marcory, d’Abobo, de Koumassi et de Treichville qui recevront Me KONE Mamadou, respectivement les week-ends du 28-29 avril, du 12-13 mai, puis à des dates qui restent à définir en juin et en juillet pour les deux derniers. Yopougon a décidé de recevoir Me KONE Mamadou, en huitième position. C’est à 15 heures que la réunion a pris fin après une photo de famille.

K. Ismaël

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × trois =