« L’équipe commence à avoir du caractère…»

Sébastien DESBARE, l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas fait un bilan des deux matches de son équipe, disputés respectivement en Coupe de la Confédération (ASEC 2 / EFO 0) et en Ligue 1 (AFAD 0 / ASEC 0). Dans l’émission hebdomadaire du Regard du coach, le technicien français revient sur ces deux rencontres et fait une projection sur le prochain mercato#.

1)L’ASEC Mimosas s’est qualifiée, pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération, en disposant des Burkinabés de l’EFO sur le score de 2 buts à 0, le vendredi dernier, au stade FHB.
A l’aller les deux équipes avaient fait match nul (2-2), au stade du 4-août de Ouagadougou.
Quelle a été la clé de  votre victoire sur un stade FHB « étranger », aussi bien aux Stellistes Burkinabés qu’aux Mimos ?

La clé a été de scorer les premiers, malgré une bonne entame de l’EFO qui voulait absolument marquer pendant les 20 et 25 premières minutes de Jeu.
Ces minutes passées, ça été un peu plus difficile pour eux, par rapport aux conditions climatiques et la mise en place de notre jeu.
Nous avons plié le match par un deuxième but avant la mi-temps ce qui nous a permis de gérer le reste du match sans grand problème, sachant que l’essentiel était de se qualifier.
Cette étape est finie. Nous basculons maintenant vers les huitièmes de finale où nous affronteront les Marocains du Club Omnisports de Méknès.
Nous avons déjà commencé à préparer ce match.

2)Nous avons, malgré la victoire, senti une équipe de l’ASEC Mimosas un peu en difficulté, dans son évolution, sur son terrain du stade Félix Houphouët-Boigny.
Qu’en pensez-vous ?

On peut dire que le stade est le même pour les deux équipes mais c’est quand même dommage, que nous ne puissions pas avoir accès au stade FHB pour nos matches. Peut-être que nous aurons des explications plus tard.  
Pour l’instant nous nous adaptons à toutes les réalités parce que nous sommes des professionnels et espérons que cette situation sera revue avant la réception de l’équipe Marocaine.
Ce qui pourrait être un grand avantage pour nous, puisque cette équipe évolue habituellement sur un terrain synthétique.

 

3)Cinq jours après cette qualification, les Mimos étaient aux prises avec les Ecoliers de Djékanou, en match comptant pour la 6e journée de la Ligue 1.
Ce choc des  Africains  s’est soldé par un partage des points.
Quelles analyses faites- vous de cette rencontre ?

C’était un match d’un très bon niveau. C’est même le meilleur match en niveau d’intensité que nous ayons eu depuis le début de saison. Pour cela, il fallait être deux. Nous avions en face une bonne équipe de l’AFAD.
Nous avons fait un bon match dans l’ensemble et particulièrement en première mi-temps.
En seconde mi-temps, l’AFAD a plus développé son jeu fait de passes courtes. Cette situation était due à notre baisse de régime, parce que nous avions fourni beaucoup d’effort en première période. L’AFAD s’est créée quelques situations sans pour autant être extrêmement dangereuse. Nous n’avons pas eu cette petite percussion en fin de match qui nous aurait permis de nous projeter rapidement vers l’avant pour les avoir sur des contres. Je l’avais espérer avec Iddi Abdul, un joueur assez rapide, mais ce dernier fit une entrée assez timide. Le résultat, pour moi,  est donc logique.
Le principal pour nous était de laisser cette équipe à 4 points. C’était plutôt à l’AFAD qu’à nous de gagner le match si l’on considère le classement et même si on joue tous les matches pour les gagner.
Je trouve qu’il y a du mieux et que l’équipe commence à avoir un  caractère qui va nous permettre de voyager et de faire de grands matches.
 

4)Le prochain mercato  s’étendra du lundi 16 avril au dimanche 13 mai prochain.
Quel sera le comportement de l’ASEC Mimosas pendant cette période ?

Pendant cette période, l’ASEC Mimosas recrutera des joueurs, à condition que, ceux –ci soient plus forts que ceux déjà là.
Nous cherchons des profiles de joueurs qui pourraient nous apporter de la vitesse dans le jeu, notamment sur les couloirs et aussi un attaquant capable d’avoir un peu plus de masse et de poids.
Ce sera l’idéal pour moi, en tant qu’entraîneur, d’avoir ces types de joueurs dynamiques et vivaces qui me donneraient un peu plus de possibilités tactiques.
Nous avons réussi à avoir une stabilité défensive sur un bloc solide. Nous avons été matures face à une équipe assez jeune de l’AFAD.

 

Propos recueillis par H. Koné

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 − dix-sept =