DESABRE:« Nous avions un statut à défendre»

L’ASEC Mimosas a passé l’étape des 16es de finale de l’Orange-CAF Coupe de la Confédération, en s’imposant sur le score de 2 buts à 0, face aux Burkinabés de l’EFO.
Au match aller, à Ouagadougou, les deux équipes avaient coupé la poire en deux.
Nous vous proposons les sentiments des deux coaches et du capitaine de l’ASEC Mimosas, après le match au Stade Félix Houphouët-Boigny.#

Sébastien DESABRE (Entraîneur de l’ASEC Mimosas):

« C’est une grande satisfaction parce que, nous sommes qualifiés pour le prochain tour.
Nous avions en face, une équipe assez accrocheuse, venue sans aucune pression, dans le but de faire un exploit.
Nous avions un statut à défendre, c’est bien ce que nous avons fait.
Nous avons été solides en n’encaissant pas et en inscrivant deux buts.
Après notre précédent match de championnat contre la JCAT où nous avons dominé sans pour autant être à l’abri d’un contre, il était normal que nous abordions ce match avec beaucoup d’humilité. Nous nous sommes appuyés sur notre bloc défensif pour nous présenter 4 à 5 fois devant le but adverse et nous avons inscrit 2 buts.
Notre objectif, dans cette compétition est d’aller le plus loin possible. Nous prenons match après match et nous essayerons d’abord, d’atteindre les phases de poule.
Nous avons démontré, l’année dernière, face au Raja, que nous savions bien jouer.
Il est vrai que nous manquons un peu de pouvoir offensif.
Cela ne dépend pas forcément de l’incapacité des attaquants mais il faudra trouver une alchimie derrière eux pour les mettre dans de bonnes situations.
Michaël Sery est décisif depuis le début de saison parce qu’il s’exprime dans un collectif.

Séraphin DARGANI (Entraîneur de l’EFO):

« Nous étions gonflés à bloc pour obtenir notre qualification mais nous sommes tombés sur plus forts que nous.
Néanmoins nous aurions pu prendre le dessus si nous avions concrétisé nos actions en tout début de match ».

Okou Zahui Stéphane (Capitaine de l’ASEC Mimosas):

« Notre objectif dans ce match était d’obtenir la qualification et une victoire à domicile, pour faire plaisir aux Actionnaires.
A 2 buts à 0, après la première mi-temps, il n’y avait plus de véritable raison pour que nous nous découvrions davantage. Il fallait être très solide derrière pour ne pas commettre des erreurs ».

H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

12 − cinq =