La qualification avant tout

Les clubs ivoiriens engagés en Coupes africaines (l’ASEC Mimosas, l’AFAD et l’Africa Sports) reçoivent tous, ce week-end, leurs différents adversaires dans le cadre des matches retours des 16es de finale.
En Ligue des Champions, l’AFAD sera aux prises à la JSM Bejala d’Algérie, le samedi 7 avril, au stade Robert Champroux et l’Africa Sport recevra le Zamalek d’Egypte, le dimanche 8 avril, au stade FHB.#

L’ASEC Mimosas accueillera pour sa part, l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO), pour le compte de l’Orange-CAF Coupe de la Confédération, ce vendredi 6 avril, à partir de 15h30, au Stade Félix Houphouët-Boigny.

Au match aller, le samedi 24 mars dernier, l’ASEC Mimosas est allé arracher le match nul (2 – 2), à l’EFO, sur la pelouse du stade du 4-Août de Ouagadougou. Mais les Mimos feront fi de ce résultat d’entrée de jeu comme le signifie Sébastien DESABRE : « Nous débuterons ce match, le plus sérieusement possible, sans prendre en considération le match aller. Il faut que nous mettions un but de plus que l’adversaire, le plus rapidement possible, pour après, avoir un matelas à gérer sur la fin de la rencontre».

Beaucoup de leçons sont à retenir de la 5e journée de Ligue 1, jouée le dimanche dernier. Malgré une domination sans partage, mais stérile en but, l’ASEC Mimosas a plié l’échine dans les ultimes moments du match.
Raison pour laquelle, le coach fait remarquer que : « … c’est peut-être un mal pour un bien. Cela nous rappellera que si nous sommes à égalité et que nous sommes encore qualifiés à quelques minutes de la fin, nous devrons faire attention parce qu’on n’est jamais à l’abri d’un contre ».

La Coupe d’Afrique est une autre compétition. L’ASEC Mimosas, on l’a vu, la semaine dernière, a le potentiel, pour produire du beau jeu. Il lui reste maintenant s’améliorer dans le secteur offensif pour plus d’efficacité devant les buts.
« L’état d’esprit est bon. Tout le monde à envie de retrouver un beau projet de jeu…, il y a des signes qui me font croire que nous sommes sur la bonne voie », conclut Sébastien DESABRE.

H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt − 1 =