« Il faut absolument que nous marquions…»

Avant son déplacement au Burkina Faso, pour le match aller des 1/16 de finale de la Coupe de la Confédération Africaine, contre l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO), l’ASEC Mimosas a été tenue en échec par l’AS Denguélé, lors de la 3e journée de la Ligue 1.
Dans cette autre émission de « Le Regard du coach », Sébastien DESABRE, l’Entraîneur Principal de l’ASEC Mimosas, explique la contre performance de son équipe et nous fait part de son optimisme pour la suite des compétitions et surtout pour le match de samedi, au Burkina Faso. #

L’ASEC Mimosas a concédé son 1er match nul de la saison, face à l’AS Denguélé, lors de la 3e journée de la Ligue 1, le dimanche dernier, au stade Robert Champroux de Marcory.
Coach, pouvez-vous nous donner les raisons de ce faux pas ?

« Nous n’avons pas dynamisé le match assez tôt. Nous n’avons pas mis assez de rythme au départ du match. Cela ne nous a pas permis de faire la différence en seconde mi-temps qui a été notre temps fort.
Nous savions que l’AS Denguélé avait joué le jeudi. J’avais donc demandé de mettre beaucoup de rythme dès l’entame pour profiter de sa baisse de régime en seconde période de jeu.
Ça failli être le cas, parce que nous avons fait une bonne seconde mi-temps, mais l’AS Denguélé s’est accrochée et nous n’avons pas réussi à trouver la faille.
L’explication est sans doute dans ce manque de dynamisme dans nos animations offensives, issue d’un manque de mobilité dans le jeu sans ballon.
Nous travaillons beaucoup cet aspect. Ça demande du temps, mais ça commence à venir.
Dans l’ensemble, nous avons fait un match correct ».

Dans ce match, nous avons remarqué le retour de Sekyere Mark dans l’équipe, mais aussi la présence de Michel Mvondo à ses côtés.
Quelle était la nouvelle stratégie avec la titularisation de ses deux joueurs ?

« Michel avait été titularisé lors du dernier match contre l’ES Bingerville.
Sekyere revenait de maladie. Il a logiquement repris sa place puisqu’il a fait une bonne semaine d’entraînement.
La stratégie est en fonction de ce qu’on voit et qu’on ressent à l’entraînement.
L’équipe qui a démarré était la plus méritante, hormis la gestion d’un ou de deux cadres, pour petites blessures, en prévision du match au Burkina Faso.
J’ai tiré les enseignements de ce match. Tout le monde est en concurrence.
Il y aura donc une équipe compétitive alignée, samedi, au Burkina Faso ».

L’ASEC Mimosas quittera Abidjan le jeudi 22 mars pour Ouagadougou où elle affrontera l’EFO, en match aller des 1/16e de finale de la Coupe de la Confédération.
Quelles sont les dispositions prises par votre équipe en vue de cette importante rencontre?

« Nous avons toute l’expérience accumulée de notre parcours, l’année dernière, en Coupes Africaines. Nous savons donc préparer de tels déplacements.
L’objectif étant de marquer à l’extérieur, nous irons pour nous imposer et essayer de nous qualifier sur ce premier match.
La stratégie à adopter sera d’aller là bas, pour marquer un ou deux buts.
Nous allons continuer à mettre en place notre jeu qui est porté sur l’offensive.
Il faut absolument que nous marquions à l’extérieur pour bien aborder le match retour ».

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

8 + neuf =