«Mettre un but de plus que l’adversaire »

Après ses deux victoires, face à l’Africa Sports, lors de la finale de la Coupe FHB et contre la SOA, pendant la 1ère journée de la Ligue 1, l’ASEC Mimosas recevra ce samedi 10 mars, l’ES Bingerville,le promu de la poule B, pour le compte de la 2e journée de la Ligue 1.
Comment Sébastien DESABRE, l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas juge l’entame de saison de son équipe ? et quel regard jettent-t-il sur la 2e journée de Ligue 1.

#

L’ASEC Mimosas était en déplacement, à Yamoussoukro, le week-end dernier pour son 1er match de la saison en Ligue 1. Match remporté sur le score de 2 buts à 1 aux dépens de la SOA.
Quelle est votre analyse de ce choc ?

« Nous avons été moyens dans un match assez agressif et âpre dans les duels. Nous avons fait une entame timide et sommes entrés petit à petit dans le match.
Logiquement, nous sommes allés à la mi-temps avec une petite longueur d’avance.
En seconde période, nous avons été meilleurs qu’en première partie parce que nous avons pratiqué un jeu beaucoup plus simple avec une maîtrise du ballon et un bon répondant physique. Nous aurions pu aggraver la marque et nous mettre à l’abri un peu plus tôt, parce qu’on est jamais assez à l’abri d’un but dans les arrêts de jeu.
Ça été un déplacement contre une équipe qu’on connait. Elle est assez difficile à jouer sur ses bases.
C’est donc un bon résultat ».

Deuxième match de la saison, deuxième victoire, 4 buts marqués et 2 buts encaissés ?
Sur quoi est basé le jeu de l’ASEC, cette saison ?
L’attaque à outrance ou la défense pour moins encaisser ?

« Il n’y a pas de réelle stratégie. L’objectif est de mettre un but de plus que l’adversaire.
Mais, c’est toujours mieux de ne pas prendre de but dans un match. Nous avons encaissé nos buts uniquement sur des coups de pied arrêtés et jamais en phase de jeu. Nous faisons preuve de solidité défensive. Il faut pouvoir bien récupérer le ballon pour mieux l’exploiter dans le jeu offensif.
Nous sommes bien en place, ce qui fait que nous sommes assez rigoureux défensivement mais, peut-être, un peu moins efficaces offensivement en ce début de saison. Nous avons beaucoup de nouveaux joueurs, il va falloir garder cette rigueur tout en mettant un peu plus de fluidité dans notre jeu.
Globalement, ça commence à être intéressant avec des joueurs très déterminés à la tâche ».

A travers ces deux victoires, peut –on dire que la cohésion de ce nouveau groupe est déjà faite ?

« Généralement, c’est 80% de l’effectif de début de saison des équipes qui est concerné. Nous avons un groupe de 28 joueurs, un peu plus homogène que celui de l’année dernière. Il y a une forte concurrence sur tous les postes, ce qui pousse les joueurs à se donner au maximum.
On évalue l’état d’esprit du joueur sur au moins un mois où le joueur est vu dans la répétition de l’effort, dans la répétition des matches, la répétition des séances d’entraînement, dans le fait que des titulaires sortent du groupe, par méforme.
Notre expérience nous dit que nous avons un groupe soudé avec de nouveaux joueurs qui donnent l’impression d’être à l’ASEC depuis pas mal de temps. Nous ne voulons surtout pas perdre cette âme de l’ASEC qui est son principe de jeu, même si, nous allons l’orienter, cette année, sur un peu plus d’efficacité et de solidité ».

Nous avons remarqué que Zagbayou Hugues, titulaire dans l’équipe, l’année dernière, se retrouve sur le banc de touche en ce début de saison.
Est –ce un choix stratégique ou simplement un manque de fraîcheur physique de ce joueur pour prétendre à une place de titulaire ?

« Tous les joueurs sont en concurrence. En fonction du système de jeu que nous utilisons actuellement, il y a la place pour un milieu défensif relayeur mais plus défensif puisque nous jouons à 3 milieux. Zagbayou est en concurrence avec Sekyere qui a été très bon pendant la préparation et sur les matches.
J’ai discuté avec Zagbayou. Il sait ce que j’attends de lui, notamment sur sa capacité à défendre. C’est un joueur qui a une grande générosité défensive mais sur ces derniers temps, s’invite dans le jeu offensif qui n’est pas forcement son registre.
Je lui demande d’être un peu plus dans son registre.
Je n’ai pas de soucis pour lui, parce que des joueurs comme lui, arrivent, à terme, à gagner toujours leur place ».

L’ASEC Mimosas jouera son prochain match, pour le compte de la 2e journée, contre le promu, l’ES Bingerville.
Quelle est votre lecture d’avant-match ?

« L’ES Bingerville est une équipe qui arrive de la Ligue 2, à laquelle nous avons prêté 4 à 5 joueurs. C’est donc une équipe à ossature ASEC Mimosas que nous allons rencontrer ce samedi prochain.
C’est une équipe que j’ai suivie l’année dernière parce que nous avions l’œil sur Moussa Traoré. Elle est très agréable à voir jouer.
Je n’ai, par contre, pas de repère particulier sur le mélange subit à l’intersaison.
Nous ferons notre match parce que nous devons confirmer.
J’espère que nous monterons encore d’un cran sur la qualité de notre jeu, tout en gardant la même détermination. Nous devons confirmer pour déjà nous donner un tout petit peu d’air dans cette 1ère partie de championnat et voir les autres matches avec un peu moins de pression car nous devons partir au Burkina, aux alentours du 23 mars, ce qui nous fera jouer tous les 3 jours en championnat. Ce sera donc très bien pour nous de confirmer notre bon début de saison.
Nous travaillons très sérieusement et considérons cette équipe de Bingerville comme nous avons considéré l’Africa Sports où la SOA. Nous ne nous préoccupons pas forcement de l’adversaire ».

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

neuf + 6 =