La partie se termine dans la confusion

Le second match amical d’évaluation de l’ASEC Mimosas contre Hearts of Oak d’Accra, disputé le samedi dernier, dans la matinée, à partir de 10h35, au Lizzy Complex, propriété de l’international français Marcel DESAILLY, n’a pu aller à son terme. Elle s’est terminée dans la bagarre et la confusion totale.
Sébastien DESABRE aurait du suivre son instinct et s’en tenir à ses premières impressions. Car il est généralement admis que les premières impressions sont toujours les bonnes.#

Une fois arrivé au Lizzy Complex, où le match amical Hearts of Oak – ASEC Mimosas a eu lieu, l’entraîneur mimosas n’a pas voulu que son équipe dispute la partie. Premièrement, le terrain est trop petit pour un véritable match de l’élite. Les espaces seraient rarissimes, les contacts seraient nombreux et cela risquait de dégénérer. Deuxièmement, le public est à 1 mètre derrière la ligne de touche et derrière la ligne de but. Enfin, troisièmement, la sécurité n’était pas garantie. Tout cela va très vite se vérifier.

L’ASEC Mimosas s’était rendue à Accra pour disputer un match amical d’évaluation et de revue de ses troupes. Mais l’équipe ghanéenne et ses supporters, étaient venus jouer un match de coupe. Sur la touche donc, les supporters ghanéens, fanatisés poussaient leurs joueurs très motivés dont l’agressivité allait vite se muer en agressions multiples. Hearts of Oak ouvre la marque à la 19e mn grâce à son attaquant LARYEA.
Protestation des joueurs mimosas qui dénoncent une position de hors-jeu. Mais l’arbitre valide le but. Hearts of Oak gère son avance jusqu’à la pause.

L’ASEC Mimosas pousse… Hearts of Oak déclenche la bagarre

En seconde période, l’ASEC Mimosas pousse pour refaire son retard. Elle domine la partie. Les Ghanéens courent derrière une balle insaisissable. Ils s’énervent et multiplient les actes d’agression. Les Mimos s’emportent à leur tour et répondent aux coups de leurs adversaires. Okou Zahui est expulsé à la 60e mn. Puis, c’est au tour de l’attaquant de Hearts of Oak, GANIYU, d’être expulsé à la suite d’un attentat contre un Mimos.

Lorsque la partie reprend, l’ASEC assiège le camp de Hearts. Et, à la 30e mn, sur un corner de l’ASEC, le choc entre l’attaquant mimosas GBAGBO Laurent et le gardien ghanéen Sammy ADJEI, entré en jeu à la mi-temps, laisse ce dernier au sol. Les joueurs de Hearts of Oak engagent la bagarre.
Leurs supporters ghanéens envahissent le terrain et s’en prennent physiquement à DESABRE et à ses joueurs. Puis s’engage une course-poursuite. Certains Mimos se réfugient dans les vestiaires. Ceux qui n’ont pas pu y entrer se sauvent pour aller monter dans le car de Feyenoord Football Académie à bord duquel, ils se sont rendus à Accra.

Lorsque les esprits se calment, les Mimos regagnent le car. C’est le moment que choisi les Président de Hearts of Oak, TOGBE Afede, invisible au moment des incidents, alors qu’il était bien là, pour venir présenter ses excuses à l’ASEC Mimosas.
Il est vraiment dommage que ce match qui devait servir à évaluer les joueurs mimosas à la fin du stage au Ghana se soit terminé ainsi.

De notre envoyé spécial à Gomoa Fetteh
KONE Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

huit + sept =