L’ASEC, UNE BONNE RAMPE DE LANCEMENT

C’est le moins que l’on puisse dire. L’ASEC Mimosas est une bonne rampe de lancement pour les entraîneurs qui y font un passage. Après feu Guy FABRE qui a entraîné le club jaune et noir de 1954 à 1963 avant de s’occuper des sélections nationales du Cameroun et de la Haute Volta, actuel Burkina Faso; Luis Oscar FULLONE qui, parti de l’ASEC Mimosas après avoir remporté la Ligue des champions, en 1998, a fait les beaux jours du Raja CA et du WAC de Casablanca (Maroc) durant la première décennie 2000; Philippe Bernard TROUSSIER, « Le Sorcier Blanc », qui, dès qu’il quitta l’ASEC Mimosas, entraîna successivement les Eléphants de Côte d’Ivoire, les Super Eagles du Nigeria, les Etalons du Burkina Faso, les Bafana-Bafana d’Afrique du Sud, puis la sélection nationale du Japon; c’est maintenant au tour de Michel DECASTEL et de Patrick LIEWIG de s’occuper des deux plus grands clubs tunisiens que sont respectivement l’Espérance Sportive de Tunis, récent vainqueur de la Ligue des champions 2011 face au WAC de Casablanca qu’entraînait justement Michel DECASTEL et le Club Africain de Tunis. DECASTEL est donc passé du WAC à l’EST et Patrick LIEWIG, précédemment Directeur Sportif du Club Africain de Tunis, vient d’être promu entraîneur principal par intérim dudit club.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 1 =