«Sortez de l’ombre pour aller à la lumière »

L’ASEC Mimosas a repris le chemin de l’entraînement le samedi dernier dans la matinée, à huis-clos, avec 28 joueurs. L’occasion fut belle pour le PCA, Me Roger OUEGNIN de transmettre un message fort à ses joueurs. Il recommande un groupe ‘’soudé et combatif’’ pour tout gagner en 2012.

#

« Je souhaite à tous une bonne et heureuse année. Que le Bon Dieu vous donne une santé de fer. Sans la santé, on ne peut rien faire. Que le Bon Dieu veille sur vous et sur vos familles respectives. Qu’Il accorde à chacune de vos familles, la santé. Que vos vœux, vos objectifs, en tant que sportifs, se réalisent. Que vous fassiez une bonne saison pour vous-mêmes, au plan personnel et pour le club, au plan collectif. Les plus anciens constatent que le groupe a changé à plus de 70%. Je pense que cela fera du bien à l’ensemble puisque nous étions arrivés à une fin de cycle. Il fallait avoir des compétiteurs qui ont envie de se relancer ou de réussir d’autres challenges. Le groupe, qui est là, a été ciblé. MAGBI Laurent GBAGBO Junior et OUATTARA Aboubacar issus de l’Académie MimoSifcom, ont été promus (…).

Si vous réalisez de bonnes performances,
vous vous aidez et vous aidez le club

Un footballeur doit avoir de l’ambition (…). Le maillot de l’ASEC Mimosas que vous allez porter est un maillot lourd (…) Je vous sais capables de relever le défi. C’est le message que je suis venu vous transmettre, puis vous souhaiter la bienvenue et vous fixer les objectifs du club (…) Dès que vous arborez le maillot de l’ASEC, vous entrez dans la famille. Vous devez défendre les intérêts de la famille ASEC Mimosas pour vous-mêmes et pour le club. Voyez ce complexe sportif (ndlr, Sol Béni), ce n’est pas une simple affaire. Il est très difficile à entretenir et à gérer. Ce sont vos performances qui permettent au club de grandir. Si vous réalisez de bonnes performances, vous vous aidez et vous aidez le club. On a le plus gros contingent de joueurs à l’extérieur (…). Quand vous portez le maillot de l’ASEC Mimosas, tout le monde fait attention à vous. L’année dernière, sans avoir fait une grande saison, on a eu 6 ou 7 joueurs, des titulaires indiscutables qui sont partis officiellement sous d’autres cieux (…). Vous allez voir, le public de l’ASEC est très exigeant et sans pitié (…). Ça fait 22 ans que je suis Président de l’ASEC Mimosas. En 22 ans, j’ai vu passer de grands joueurs. En 22 ans, on a gagné 17 fois le titre de champion de Côte d’Ivoire. L’ASEC est parmi les meilleurs africains. L’année dernière, on a perdu ce titre. Il n’est pas question, cette année, qu’on le perde. On doit gagner le titre de champion de Côte d’Ivoire. En début de saison, il y aura la Coupe FHB. Il faut gagner cette Coupe. Nous sommes capables de gagner également la Coupe de la Confédération, si vous le voulez (…).

L’ASEC Mimosas est un club qui permet
au joueur de se révéler et de bien gagner sa vie

Sachez une chose, un groupe qui n’est pas soudé, si ses éléments n’ont pas tous les mêmes objectifs, ce groupe là ne réussira pas. Si vous ne vous battez pas en même temps, on ne gagnera pas le titre. Le titre se gagne avec des amis qui décident de faire un coup ensemble. Vous devez être des amis. Soyez soudés et combatifs. Le football est un jeu collectif (…). Il faut qu’il se dégage dans ce groupe, des leaders pour constituer un noyau dur qui sait ce qu’il est venu chercher à l’ASEC et tirer les autres vers le haut. Le maillot de l’ASEC est magique. Il faut le savoir. L’ASEC Mimosas est un club qui permet au joueur de se révéler et de bien gagner sa vie. Ne restez pas dans l’ombre. Soyez ambitieux. Votre passage à l’ASEC doit vous permettre de vous battre pour gagner des titres pour le club. Je ne vous demande pas de venir vous éterniser à l’ASEC. Je vous demande de venir saisir votre chance. Mais, il faut le vouloir. Vous ne pouvez pas saisir seul votre chance sans vos camarades. Je n’aime pas les joueurs qui cherchent à tirer seul leur épingle du jeu. Il faut qu’il y ait un groupe soudé et combatif qui entraîne les autres vers le haut.

Sans discipline , vous ne pouvez rien faire

Vous revenez de vacances, vous allez avoir un programme de reprise d’entraînement dur (…) Pour faire une bonne saison, il faut faire une bonne préparation. Il faut accepter de souffrir pendant cette période parce que c’est ce qui va déterminer votre saison. Il faut accepter d’avoir mal. Le football est un jeu difficile qui se joue souvent dans un environnement difficile. Quelquefois, il faut accepter l’injustice et jouer tout simplement en respectant les règles du jeu (…). Vous avez un réglement intérieur et des heures d’entraînement, il faut les respecter. Sans discipline, vous ne pouvez rien faire. Vous allez avoir des journées continues d’entraînement pas facile à encaisser. Une fois à la maison, il faut se reposer pour ne pas gâcher tout le travail effectué dans la journée. N’oubliez pas que vous êtes des footballeurs professionnels parce que payés tous les mois. Il faut respecter votre travail (…) Ceux qui ont des copines par -ci, par-là parce qu’ils se croient déjà des vedettes du ballon rond, protégez-vous pour ne pas bousiller toute votre carrière(…). L’année dernière, j’avais laissé passer un certain nombre de choses au niveau de la discipline (boucles d’oreilles, coiffures extravagantes, chaussures de stars de toutes les couleurs, etc.).Tout cela est interdit désormais ! Soyez simples, humbles. Et c’est en étant humbles que vous allez grandir.

Il faut gagner le championnat, la Coupe nationale, la Coupe Félix HOUPHOUËT-BOIGNY
et la la Coupe de la Confédération

On vous demande d’être de bons footballeurs et non des mannequins (…). Retenez que vous êtes venus à l’ASEC pour gagner. Soyez sérieux. Il faut, entre vous, une concurrence saine. Ce sont les meilleurs qui jouent. Mais quand les meilleurs jouent, les autres doivent les soutenir. Il n’y a pas de palabre en cela. La saison est longue. Il faut continuer de travailler pour bénéficier de la confiance et du soutien de l’entraîneur (…).
Bonne chance à chacun de vous. Bonne préparation. Il faut qu’on gagne le championnat, la Coupe nationale, la Coupe Félix HOUPHOUET-BOIGNY et la Coupe de la Confédération. Sortez de l’ombre pour aller à la lumière. Celui qui n’a pas cette ambition, n’a pas sa place ici, à Sol Béni … »

Propos recueillis par
D. Clément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

neuf − six =