Commentaires de l’exercice comptable 2011

L’année 2011 se termine, pour l’ensemble des activités de notre Club sur un bénéfice de 3,7 millions de FCFA, contre 18,7 millions de FCFA en 2010. Ce résultat, provient d’une réduction substantielle des revenus du Club (685 millions FCFA) non couverte corrélativement par une baisse des charges (réduction de 670 millions par rapport à 2010).

#

A l’analyse des charges, toutes entités confondues de l’Asec Mimosas (Complexe Sol Béni, Section Football, Académie Mimosifcom, CNACO, Asec Communication), connaissent ainsi une réduction de 37% par rapport à l’année 2010. Cette situation résulte essentiellement de l’absence des frais de justice, d’honoraires d’avocats, d’experts et autres intermédiaires dans le cadre des litiges (KSK Beveren). A cela s’ajoutent la réduction des frais financiers et les effets de la mise en place d’une politique d’optimisation des coûts après la nomination du Directeur Général.
Cette politique a permis de réduire les charges d’électricité, de téléphone, de réparation des véhicules, les frais d’entretien des équipements sportifs et certaines charges liées au fonctionnement.

Ainsi, cet effort de réduction des dites charges en 2011, a engendré 670 millions de FCFA d’économie qui a servi à couvrir les charges du personnel de l’ensemble des entités du Club, les charges de fonctionnement de l’Asec Mimosas Communication et les charges de fonctionnement de l’Académie Mimosifcom.

Au chapitre des revenus, dans un premier temps, les recettes de matches (Championnat National, Coupe Nationale, Coupe d’Afrique) passent en dessous de la barre des 3 millions (soit moins de 1% des produits d’exploitation du Club) confirmant le désintéressement des supporters à se rendre aux stades. Ainsi, cette rubrique passe de 3 millions en 2010 à 2 millions FCFA en 2011.

Les revenus issus des transferts de joueurs en Côte d’Ivoire et en Afrique du nord <b<(149 millions de FCFA), des indemnités de formation (26 millions de FCFA), des mécanismes de solidarité (267 millions de FCFA) et des autres produits de transfert (4.5 millions de FCFA) se chiffrent à 448 millions de FCFA cette année contre 1,2 milliard en 2010. Ce résultat fait suite à une réduction des revenus liés aux indemnités de formation FIFA et aux mécanismes de solidarité FIFA. Ces revenus cités, représentaient 68% en 2010 contre 48% en 2011.

Dans un deuxième temps, l’ensemble des produits constitués des sponsors, des subventions et des divers donateurs sont passés de 477 millions en 2010 à 590 millions en 2011 soit une augmentation de 113 millions de FCFA. Ceci se justifie par la quote part perçue par le Club lors de la participation à la coupe de la Confédération (CAF) et du retour du partenaire SONOCO. Mais, cette hausse a été atténuée par un repli du partenaire orange d’un montant de 80 millions de FCFA parce qu’il a subi des préjudices importants pendant la crise ivoirienne. Dans le même ordre d’idées, les subventions représentent 52% du chiffre d’affaires en 2011 contre 26 % en 2010. De ce fait, Il convient de porter une attention particulière à nos sponsors qui n’ont cessé de nous aider, malgré la crise socio politique que la Côte d’ivoire a vécue.

Au niveau du bilan, la situation nette est en progression et s’établit à 3,269 milliards au lieu de 3,125 milliards, l’année précédente. Cette situation est la résultante d’un accroissement des créances du club, soit près de 161 millions de FCFA attendus en plus par rapport à 2010. Etablissant ainsi les créances (recouvrables) du club à 941 millions FCFA au 31 décembre 2011. Les délais de recouvrement des dites créances étant longs, le club s’est attaché les services de certaines institutions bancaires et de particuliers (sympathisants du club) pour régler à court terme ses problèmes de trésorerie.

Une fois de plus, malgré la crise, l’Asec Mimosas a toujours fait face à ses besoins de fonctionnement tout en faisant son possible pour respecter les échéances liées aux emprunts.

A l’analyse des actifs, on constate une augmentation d’environ 152 millions de FCFA due aux créances en souffrance.
Pour conclure, les difficultés socio économiques et politiques traversées par notre pays en 2011, n’ont pu empêcher le Club jaune et noir de maintenir ses équilibres financiers et de continuer d’œuvrer avec courage pour être une institution forte.

Bonne saison sportive à tous.

Consultez les commentaires de l’exercice comptable 2011
Télécharger le bilan 2011 (partie 1)

Télécharger le bilan 2011 (partie 2)

La Direction Financière

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 1 =