Comment bien récupérer pendant le mercato ?

Le sport c’est bon pour le corps ! La pratique régulière d’un sport implique d’intenses dépenses énergiques.
Qu’il soit tennisman, footballeur ou boxeur, le sportif de haut niveau reste tributaire d’une blessure ou d’un accident qui stopperait sa carrière.
Il se doit donc de prendre toutes les mesures préventives après des jours de compétitions afin de limiter les risques de blessures à la reprise des entraînements.
ASEC.CI a rencontré pour vous le Docteur Malick Sangaret, médecin à l’Académie MimoSifcom pour prodiguer des conseils aux sportifs de haut niveau en vacances.

#

Bonjour Docteur, quels sont les différents statuts possibles de sportifs en fin de compétition ?

Bonjour à vous ! Il existe 3 catégories de joueurs pendant cette trêve. Les joueurs ayant eu des blessures ou des maladies pendant la saison qui ont perturbé leur évolution. On distingue aussi les joueurs qui n’ont pas respecté les règles énoncées dans la 1ère catégorie qui se retrouvent en situation de méforme à la fin de la saison. Et enfin, la 3ème catégorie se compose de joueurs qui ont suivi les règles d’hygiène corporelles, alimentaires, psychiques, de récupération et de prévention de blessures . Ces derniers se retrouvent dans des conditions de fraîcheur physique à la fin de la saison.

Quelles sont les différentes blessures rencontrées couramment chez les joueurs en fin de saison?

Les blessures récurrentes rencontrées chez les joueurs à cette période sont articulaires (entorses), musculaires et articulaires (déchirures).
On rencontre aussi des maladies telles que des crises de paludisme ou de grippe.

Quels types de programmes proposez-vous pour ces joueurs ?

Pour les joueurs blessés ou malades, nous conseillons qu’un aménagement soit fait de telle manière qu’il y ait plus de récupération que de travail. Il ne faudrait pas que la charge de travail soit supérieure au temps de récupération, au risque de voir des joueurs émoussés en plein championnat.
Quant aux joueurs bien portants et ceux en situation de méforme, ils doivent bénéficier d’un programme de régénération. En outre, il faudra pratiquer des exercices physiques et mentaux en vu d’éliminer les toxines accumulées dans l’organisme pendant toute la saison.
Ces exercices permettront de réparer les tissus et cellules endommagés par les efforts et les contacts physiques et seront plus longs pour les joueurs se trouvant dans une situation de méforme.
Il est important pendant ce temps de faire le vide autour de soi, de libérer son cerveau des contraintes dues aux entraînements, aux matches, à la pression du public et des médias.

Peut-on dire que ces mesures préventives éviteraient à 100 % les blessures en vue de la saison à venir?

On n’est pas à l’abri des blessures et maladies tant que nous sommes en activité.
L’objectif que nous visons en prodiguant ces conseils est de retrouver en début et même à la fin de la compétition, des joueurs en pleine forme, dotés d’une fraîcheur corporelle et psychique tout en réduisant au maximum les handicaps physiques.

Interview réalisée par
S. DJAVA

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 − quinze =