Les flops

Pour l’exercice 2010-2011, l’équipe de l’ASEC Mimosas s’est appuyée sur 29 joueurs. Le point sur les flops.#

LES ATTAQUANTS

N’GOSSAN Antoine Jean Ettien (Attaquant)
Parti en Belgique l’année dernière avant de se retrouver dans les pays du Golf pour tenter une aventure professionnelle, N’GOSSAN Antoine n’a pu réaliser son rêve. A cause d’un genou récalcitrant. Malchanceux, il retourne à Sol Béni et contracte une fracture du pied à l’entraînement. Eloigné des stades pendant plusieurs mois, alors qu’on le croyait perdu pour la saison, « Jomo » réapparaît en fin de saison sans véritablement retrouver sa forme. Le joueur décisif et insolent dans son couloir droit a été méconnaissable.

BOUA KOFFI Mahindé (Attaquant) Un joueur atypique. Il fut un des rares joueurs dont le nom était régulièrement inscrit sur les feuilles de matches. En Ligue 1 comme en Coupes africaines. En retour, l’attaquant venu du Sabé Sport a déçu. Incapable de justifier la confiance placée en lui par son coach. A son actif, 3 buts inscrits. 1 en Coupe nationale sur 3 matches disputés, et 2 en Ligue 1 en 9 matches dont 4 titularisations. Sur les quatre matches livrés en Ligue des champions, BOUA Koffi a joué seulement 9 mn. Insuffisant.

DOGBA Gnagbo Ange Pacôme (Attaquant)
330 mn, une passe décisive en Ligue 1, 62 mn en Ligue des champions, 80 mn en Coupe de la Confédération, 24 mn et un 1 but en Coupe nationale. Bilan indigne pour l’ancien goléador du Séwé Sport de San Pedro qui avait placé sa deuxième saison à l’ASEC sous le signe du rachat et de la confirmation de son talent.

HALIDOU Garba Idrissa (Attaquant)
Recruté à prix d’or, HALIDOU Garba n’a pu donné la pleine mesure de son talent. Redoutable buteur au Stade d’Abidjan pendant deux saisons, Halidou aura été une feuille morte chez les Mimos. Sans doute handicapé par une blessure en début de saison qui l’a empêché de participer à la préparation d’avant saison au Ghana, HALIDOU a eu du mal à se faire une place au soleil dans la formation Jaune et Noir. Il a très peu joué et inscrit 3 buts au total (2 en Ligue 1 et 1 en Coupe nationale).

BOUGOUHI Jean-Jacques (Attaquant)
Formé à l’Académie MimoSifcom, ce jeune attaquant promu cette saison en équipe professionnelle en a surpris plus d’un par sa capacité à vite intégrer le groupe pour ensuite rentrer dans les rangs. 4 fois titulaire en 4 matches de Ligue des champions avec un but à la clef, BOUGOUHI avait tout pour être le grand attaquant attendu par l’ASEC Mimosas. Malheureusement, il a attrapé la grosse tête et a perdu la confiance de son entraîneur au fil des matches. A preuve, il n’a disputé que 11 matches de Ligue 1 dont 3 titularisations avec 1 but.

KAYODE Olarenwaju Ayoba (Attaquant)
6 titularisations, 10 matches, 508 mn pour 4 buts en Ligue 1, 4 titularisations et 5 matches en 352 mn et 1 but plus une passe décisive en Coupe de la Confédération, 2 titularisations en 3 matches disputés et 1 but en Coupe nationale, ces statistiques auraient été largement appréciables si le joueur ne s’appelait pas KAYODE. International junior nigerian dont les qualités de buteur sont reconnues. KAYODE s’est classé parmi les meilleurs buteurs des dernières Coupes du Monde des U 17 au Mexique et U 20 en Colombie. Depuis son retour de la Colombie, il aura été l’ombre de lui-même, incapable de tirer le groupe vers le haut.

LES MILIEUX

SERI Jean Michaël (Milieu)
SERI Jean Michaël a posé ses valises à l’ASEC en 2010. L’ancien sociétaire de l’Africa Sports en deux ans de présence dans l’écurie Jaune et Noir a été discret, très souvent sur le banc de touche. Ses 518 mn (Ligue 1), 203 mn et la passe décisive (Ligue des champions), 90 mn (Coupe FHB) et 38 mn (Coupe nationale), sont bien maigres à côté de ses immenses qualités.

KAPLAKA Gouantohou J’Taime (Milieu droit)

Une titularisation et des bouts de matches en Ligue 1 soient au total 112 mn de temps de jeu pour l’ex-sociétaire de Stars Olympique Football d’Abobo recruté la saison dernière. Malgré ses 1,78 et ses 76 kg ce bel athlète a eu du mal à faire son trou à l’ASEC Mimosas.

DALY Elvis (Milieu gauche)
Recruté au mercato 2011, l’ancien milieu gauche du Réveil Club de Daloa n’a pas justifié tout le bien que les recruteurs Mimos pensaient de lui. Son temps mis sur le terrain est de 152 mn en Ligue 1. Deux matches au cours desquels, il aura été du reste transparent.

LES DÉFENSEURS

SOGODOGO Lamine (Défenseur)
Formé à l’Académie MimoSifcom et promu en équipe première depuis 2007, le défenseur central de l’ASEC a connu cette année, sa pire saison chez les Mimos. Auteur d’un seul but en Ligue 1, il a été moins rassurant sur sa ligne les rares fois qu’il était aligné. Une vraie déception pour un joueur de sa trempe.

COMOE N’Goran N’guessan Katalin (Latéral gauche)
Katalin totalise 10 matches dont 9 titularisations en Ligue 1, 5 en Coupe de la Confédération dont 3 en tant de titulaire et 2 titularisations sur 5 matches de Coupe nationale avec une passe décisive. N’eût été la valeur de cet international espoir, on aurait dit que ces statistiques plaident en sa faveur pour avoir rejoint le groupe plus tard.
Le coach qui connaît mieux ses joueurs le classe dans le lot des flops.

LES GARDIENS

YEBOAH Téchi Daniel (Gardien)
Ses qualités techniques ne sont pas remises en cause. Le gardien international a souvent sorti le grand jeu pour sauver son équipe des situations difficiles. Promu capitaine cette saison, YEBOAH a été sans nul doute décevant et incapable de bien mener sa troupe.

ADOU François (Gardien)

Un seul match disputé par le transfuge de l’Entente Sportive de Bingerville et ce fut la catastrophe. Ce jour-là, au stade Régional de Daloa, contre Issia Wazi, lors de la 13ème journée de la Ligue 1, ADOU a été une véritable passoire. Il a encaissé 5 buts en montrant toutes ses limites devant un public médusé.

D. Clément

A suivre demain sur Asec.ci, les tops de la saison 2011

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × quatre =