S.DESABRE : « Il faut qu’on soit champion »

L’ASEC Mimosas a terminé en beauté la phase de poules de la Ligue 1, à la tête du groupe A avec 28 points et un goal average de +11. Elle fera face, dès ce week-end, à la phase de la Super Division qui désignera le champion de Côte d’Ivoire de la saison 2011.
Le Coach Sébastien DESABRE, dans cette interview de l’émission « Le regard du coach N°21 », réalisée hier lundi 10 octobre, fait le bilan de la phase de poules et plonge son regard sur les prochains challenges de son équipe. #

L’ASEC Mimosas a terminé la phase de poules de la Ligue 1 en beauté, grâce à une victoire sur Adzopé FC. Elle a disputé ce match juste après 4 heures de voyage, d’Abidjan à Abengourou.
Etait-ce, une manière pour vous, de mettre encore plus à l’épreuve vos joueurs ?

Non, ce n’était pas l’objectif, même si cette situation les a mis un peu plus en difficulté.
Le match ayant peu d’enjeu, l’objectif était de faire un voyage le plus rapidement possible pour ne pas dépenser assez d’énergie.

Vous avez profité des trois derniers matches de cette phase de poules pour permettre aux joueurs qui n’avaient pas assez de temps de jeu de s’exprimer. Quelles sont, selon vous, les satisfactions de cette décision ?

Les satisfactions sont surtout, au niveau de l’état d’esprit.
En terme de niveau, certains ont confirmé qu’ils auront du mal à jouer pendant 10 minutes, en Super Division. D’autres part contre, ont montré des choses très intéressantes.
J’attends de ces joueurs, qu’ils rentrent en concurrence avec les cadres. Sans concurrence, il est difficile de trouver une émulation qui tire le groupe vers le haut, même si les cadres sont dans un très bon état d’esprit.
On a tendance, dans ce cas, peut-être inconsciemment, à s’installer dans un confort qui n’est pas bon pour un coach.
Sur le groupe de 28 joueurs, il y a environ 22 où 23 qui sont capables de rentrer en concurrence ensemble. Nous avons besoin de faire un léger « turnover », parce que nous jouerons maintenant tous les trois jours.

L’ASEC Mimosas a fini la phase de poule avec 28 points. Elle a obtenu 9 victoires, subi 2 défaites et enregistré 1 match nul. Que représentent ces chiffres pour vous ?

Je regarde plutôt le classement. Il faut qu’on soit premier. C’est ma réflexion première.
Nous avons perdu 2 matches et fait un match nul. Nous avons inscrits 26 buts, soit plus de 10 buts que la seconde meilleure attaque.
En contrepartie, nous ne sommes pas la meilleure défense parce que nous avons encaissé 15 buts. Quand on prend des risques offensifs, pour marquer plus de buts, que l’adversaire, on s’expose à un déséquilibre défensif qui n’est pas gênant. L’objectif étant de prendre de l’avance. Je préfère gagner un match, sur le score de 8 à 7, que de faire 0-0.

La Super Division démarre ce week-end. L’ASEC Connaîtra son adversaire du premier match à la suite du tirage au sort de ce lundi.
Avez-vous une idée des adversaires issus de la poule B ?

L’Africa Sports et l’AFAD sont deux adversaires que nous avons battus, cette saison, en Coupe nationale respectivement sur le score de 1 but à 0 et sur le score de 2 buts à 1.
Le Stella est la seule équipe que nous n’avons pas jouée en match officiel. J’ai assisté à des matches de cette équipe et je possède des vidéos de leurs derniers matches.
Il n’y aura pas de surprise sur la connaissance des équipes. Autant, nous les connaissons, autant elles nous connaissent très bien.
Nous avons la même philosophie et les mêmes principes de jeu, quelle que soit la compétition. Je pense que ce seront des adversaires coriaces. Tous les éléments extérieurs aiment bien que les petits viennent titiller les grands. On s’y attend et on se prépare.
Nous sommes dans le rôle de favoris. C’est bien à nous d’imposer la hiérarchie en affirmant nos intentions sur les premiers matches.
Notre objectif est de remporter les 10 matches de la Super Division et la Coupe nationale.
Cela va s’enchaîner très rapidement et dans un mois et demi, nous seront en vacances.

Nous avons donc, tous les efforts à faire maintenant.
Au vue de la séance d’entraînement de ce jour, j’ai de bonnes sensations.

Interview réalisée par H.Koné
Lundi 10 octobre 2011

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

neuf + un =