L’ASEC termine en beauté

Assurée de la première place de la poule A, l’ASEC Mimosas avait à cœur, en foulant la pelouse du Stade Aimé Henri Konan Bédié d’Abengourou, ce vendredi 7 octobre, de terminer la première phase de la Ligue 1, en beauté, par une victoire.

En l’absence de Yéboah Daniel, Diomandé Ahmed et Zagbayou Hugues, c’est Sogodogo Lamine qui arbore le brassard de capitaine pour pousser ses coéquipiers à réussir l’objectif assigné au groupe dans ce déplacement à Abengourou. #

C’est d’ailleurs lui qui montre la voie à suivre à la 5e mn sur un coup franc exécuté par N’ Gossan Antoine. Il reprend le ballon de la tête et le loge dans les filets du gardien de but d’Adzopé FC. Malheureusement, le but est refusé par le juge central pour position de hors –jeu.
Loin de se décourager, les Jaune et Noir assiègent la défense des Bleu et Blanc d’Adzopé FC .
A la 17e mn, sur une longue balle d’Ablakor Yao Yves, Bougouhi Jean-Jacques entame un sprint vers les buts d’Adzopé mais au moment d’armer sa frappe, il apprécie mal la vitesse du ballon qu’il va laisser derrière lui.

Le match est à sens unique. Les Mimos font le siège du camp d’Adzopé mais ne réussissent pas à scorer.
Adzopé par contre, profite des ratés adverses pour mener des contre-attaques. Mais, ces attaques sont enraillés par la défense Mimosas d’une rare vigilance.
C’est sur le score vierge que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

La seconde période reprend sur un rythme plus animée. L’équipe d’Adzopé FC sonne la révolte et engage les hostilités aux 46ème et 54ème. Cissé Adama, le gardien de but de l’ASEC va retarder les échéances sur ces belles offensives. A la 57ème, il va s’avouer vaincu sur un coup de patte de Sébaï Sénin Hyacinthe, bien servi par son coéquipier, Bohui Didier pour l’ouverture du score au grand dame du public du stade Aimé Henri Konan Bédié.

Sébastien DESABRE, le coach de l’ASEC n’est pas content. Il donne de la voix et profite pour procéder à son premier changement. Boua Koffi remplace Daly Elvis Lucien (67ème), pour apporter plus de tonus à l’Attaque Mimos.
Coaching gagnant puisque, la minute suivante, le même Boua Koffi, bien servi par Kayode Olarenwaju, se joue de deux défenseurs pour placer une balle, hors de portée du géant gardien de but d’Adzopé FC (1 – 1 ; 68’).

L’ASEC se déchaîne et ne fait plus de cadeau à son adversaire. Sébastien DESABRE procède à un second changement à la 68e mn. N’Gossan Antoine cède sa place à Kaplaka Gouantohou J’T’Aime .
Les offensives Mimos se multiplient, mais elles sont sans succès.

Il faut attendre 87e mn de jeu, pour voir l’ASEC Mimosas plus mordante. Bougouhi Jean –Jacques sert Mangoua Késsé dans la surface de réparation. Ce dernier est abattu par Barro Losséni, le gardien de but d’Adzopé FC. N’Dri Kouamé, le juge central indique sans hésiter le point de pénalty.
Okou Zahui ne se pose pas de question. Il se saisit du ballon et transforme la sentence (1-2 ; 87’).

L’ASEC Mimosas a l’occasion de corser l’addition à la 90ème mn, sur un centre de Kaplaka pour Kayodé, dont le coup de tête manque le cadre des buts gardés par Barro Losséni.
C’est sur ce score de 2 buts à 1 en faveur de l’ASEC Mimosas que l’arbitre central mettra fin à ce match qui aura tenu le public en haleine au plan de l’engagement et de la détermination des deux équipes de l’emporter.

L’ASEC Mimosas termine ainsi la phase de poules par une belle victoire comme elle l’avait promis aux Actionnaires.

Cette dernière victoire est de bon augure pour la suite de la saison Mimos (Super Division et Finale de la Coupe nationale), qui commence déjà le week-end prochain.

H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 + trois =