S.D: « Je n’aime pas perdre les matches »

Après les deux sorties ratées de son équipe, contre le Stade, le jeudi dernier, et face à Issia Wazi le dimanche qui a suivi, Sébastien DESABRE, l’Entraîneur Principal de l’ASEC Mimosas, s’est prêté à nos questions à travers le 20e numéro de l’émission « Le regard du Coach »

Bonjour Coach! Comment expliquez-vous la contre-performance de votre équipe au cours des matches de la Ligue 1, de la 10e journée en retard (Joué le jeudi contre le Stade), et de 13e journée (joué le dimanche contre Issia Wazi) ?#

Ce sont des matches qui n’avaient pas de grands enjeux. Nous avons donc décidé de faire tourner l’effectif. Ce qui nous rend forcément moins forts. Nous avons donné des chances, à des jeunes joueurs qui ont besoin d’un peu plus de temps de jeu pour s’exprimer.
L’objectif était également de penser à la récupération de nos cadres, puisque nous allons enchainer les matches à un rythme infernal, en raison de 3 par semaine, pendant un mois et demi.

Après le match de la 13e journée, à Daloa, vous avez dit à la conférence de presse que vous étiez déçu des conditions de jeu. De quelles conditions de jeu parliez-vous ?

Les conditions de jeu regroupent tout ce qui fait un match de football. D’abord la pelouse du terrain qui était à la limite du praticable avec l’orage qui s’est abattu. Ensuite l’arbitrage, très limite également, sur lequel, j’aime mieux parler lorsque nous gagnons que lorsque nous perdons. Et enfin, certains joueurs qui n’ont pas été à la hauteur de mes attentes, pour montrer qu’ils avaient leur place en équipe première de l’ASEC. Je le regrette, mais cela me simplifie un peu les choses.
Tout cela n’enlève en rien le mérite de la victoire d’Issia qui s’est bien battu avec ses qualités.

Le vendredi prochain, vous effectuez un autre déplacement à Abengourou dans des conditions quasi similaires à celles de la semaine dernière, à Daloa. Comment comptez-vous négocier cet autre déplacement ?

Nous sommes impatients de commencer la Super Division, la semaine prochaine. Nous allons encore nous servir de ce match pour donner du temps de jeu à des joueurs, pour gérer encore la récupération des cadres qui ont un programme spécifique par rapport aux échéances à venir.
Nous allons encore continuer la formation des plus jeunes joueurs pour revoir encore en situation de jeu certains joueurs qui ne m’ont pas donné satisfaction, la semaine dernière.
Il faudra tout de même faire respecter la hiérarchie en gagnant ce match.
Moi, je n’aime pas perdre. J’aime gagner tous mes matches, c’est pourquoi, j’ai bien fait comprendre aux joueurs que je ne me déplace pas à l’extérieur d’Abidjan pour faire du cinéma. Il nous faut enchainer des victoires. Nous irons vendredi, à Abengourou, pour gagner, comme nous étions allés à Issia pour gagner.

L’Académie MimoSifcom vient d’effectuer sa rentrée académique, le lundi 3 octobre dernier.
Pouvez-vous nous donner des précisions sur cette nouvelle rentrée académique ?

La rentrée s’est bien déroulée avec deux groupes de 16 pensionnaires, sous la responsabilité de Julien CHEVALIER, le nouveau Responsable de la Formation de l’Académie MimoSifcom.
La première semaine est consacrée à l’endurance capacité avant d’enchainer toutes les batteries de tests les semaines suivantes.
Au delà des programmes de planification collective, ils auront également des programmes individualisés sur l’aspect athlétique.

Interview réalisée par H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 + 5 =