« Notre groupe a manqué d’expérience »

Après son match de la 5e journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération, en Tunisie, l’équipe de l’ASEC Mimosas est rentrée à Abidjan, dans la nuit du lundi à mardi, aux environs de 2H.
Les joueurs et l’encadrement technique se sont retrouvés le mercredi, à Sol Béni, pour une séance d’entraînement.
Nous avons profité de la fin de cette séance pour nous entretenir avec Diomandé Ahmed, le capitaine de l’équipe à l’occasion du match de Tunisie.#

L’ASEC a eu la main mise, sur terrain adverse, dans le match de la 5e journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération, face au Club Africain. Malheureusement, elle a concédé une défaite qui l’élimine de la course pour les demi-finales.
Qu’est-ce qui a fait défaut à votre équipe pour avoir le gain de ce match capital ?

Pendant ce match, nous avons été meilleurs que nos adversaires du Club Africain mais nos actions ont manqué d’efficacité. Le défaut de notre groupe dans les Coupes africaines a surtout été son inexpérience.

Mais on a dans cette équipe, des joueurs d’expérience comme vous, comme Mangoua Kessé, comme Koné Bakary et comme Okou Zahui dont les Coupes Africaines n’ont plus de secret, n’est- ce-pas ?

Certes, mais la majorité de notre groupe est constitué de joueurs qui étaient à leur première participation dans une phase de poules d’une compétition africaine. Nous avons apporté notre brin d’expérience à ce groupe mais, force est de constater que cela est insuffisant pour atteindre les sommets de la compétition africaine.

On vous a vu discuter avec le trio arbitral pendant l’incident du match. De quoi était-il question ?

En tant que capitaine de l’équipe, je devais afficher nos griefs face aux incidents survenus. J’ai donc demandé à l’arbitre de faire reporter ce match car les conditions de jeu au stade El Menzah, n’étaient plus réunies. Ce dernier n’a rien voulu savoir et m’a même menacé, en brandissant la sanction de match perdu pour l’ASEC. Nous avons donc été obligés de reprendre la partie malgré les malaises de notre gardien de but. Mais avant de reprendre, j’ai posé une réserve pour des éventuelles sanctions à affliger à l’équipe du Club Africain.

Avez-vous encore le moral pour affronter Interclube ce dimanche, dans le match de la 6e et dernière journée de la phase de poules ?

Nous sommes découragés parce que nous sommes éliminés de la compétition. Mais nous sommes des professionnels et nous devons donc nous reprendre pour jouer et gagner le dernier match, contre Interclube. Nous devons le gagner pour notre honneur, pour les Actionnaires et pour préserver notre invincibilité à domicile. Il y a aussi la 3e place à prendre, au cas où Kaduna ne gagne pas son match contre le Club Africain.

C’est donc, pour nous un match, à enjeu.

Interview réalisée par
H. Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 + onze =