S.DESABRE : « Je suis un peu amer et déçu… »

L’ASEC Mimosas a perdu tout espoir de qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Confédération 2011, en s’inclinant, le dimanche dernier, au Stade El Menzah, sur le score de 1 but à 0, devant le Club Africain.
A la fin du match, notre envoyé spécial, depuis la Tunisie, a recueilli les propos du coach Sébastien DESABRE, du capitaine Diomandé Ahmed et de Patrick Leiwig (ex-entraîneur de l’ASEC et nouveau Directeur Technique et Responsable de la formation du Club Africain)#

Sébastien DESABRE (Entraîneur de l’ASEC Mimosas)

« Je suis un peu amer et déçu parce que je connais la capacité de mon équipe. Je n’ai pas grand- chose à lui reprocher car nous avons réussi à imposer notre jeu, à l’extérieur. Nous avons été supérieurs au Club Africain. Dans la surface de vérité, nous avons manqué nos occasions de but. Le Club Africain par contre, a eu une occasion sur une erreur de l’un de mes défenseurs, qui, au lieu de concéder le corner, a remis le ballon en jeu.
L’incident qui a provoqué une pause, en première mi-temps, nous a été défavorable parce que nous étions bien en place avant. Nous avons fait la deuxième partie avec un gardien de but qui ne voyait que d’un œil.
Nous avons été obligés de reprendre le match dans des conditions où nous avions notre gardien qui avait reçu non pas seulement des fumigènes mais aussi du gaz Lacrymogène dans les yeux. Pour moins que ça, des matches de football ont été arrêtés.
J’ai trouvé le Club Africain moins bon qu’au match aller mais il a été réaliste et c’est ce qui est demandé au football».

Diomandé Ahmed (Capitaine de l’ASEC Mimosas)

« J’ai posé une réserve parce que, vue la situation sécuritaire, le match aurait dû être arrêté et reporté. Mais nous n’allons pas nous cacher derrière cet incident. Nous avons manqué d’efficacité parce que nous n’avons pas pu concrétiser les actions de but que nous avons eues. Par contre les Tunisiens ont eu la chance de marquer sur leur seule et unique occasion de but.
Nous avons cru en nos possibilités mais nous avons manqué de maturité.
J’ai des regrets parce que nous sommes éliminés après avoir développé le meilleur football dans cette poule ».

Patrick Leiwig (Directeur Technique et Responsable de la formation du Club Africain)

« J’ai eu beaucoup de satisfaction à voir, dans cette équipe de l’ASEC Mimosas, de nombreux joueurs issus de l’Académie MimoSifcom, qui ont confirmé leur valeur au cours de ce match.
Le résultat est difficile à avaler pour l’ASEC mais, c’est la Coupe d’Afrique, il faut être mature et fort.
On a vu que la première mi-temps a été abordé avec beaucoup de crispation sur un terrain qui n’était pas bon.
Il a manqué à l’ASEC, des joueurs décisifs, qui peuvent faire la différence devant.
A l’époque, nous avions des talents comme Ya Konan Didier, Dié Foneyé, Emmanuel Koné etc.., qui avaient cette capacité».

Propos recueillis par Ismaël Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × 1 =