Intervention du Président Ibrahim SY SAVANE

En date du 24 août 2011, au siège de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, la HACA a signé avec l’ASEC Mimosas, une convention dans laquelle elle attribue à notre association une fréquence radio. A cette occasion, le président Ibrahim SY SAVANE à fait l’intervention suivante.

L’ASEC MIMOSAS, qui est un club mondialement connu, a introduit en toute humilité et depuis le 19 juin 2007, une demande de fréquence#. La qualité de la présentation du dossier a convaincu les spécialistes. Une fréquence disponible lui a été attribuée en tant qu’association. Et, le Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, se félicite que les professionnels qui ont déjà tout prouvé dans certains domaines, s’intéressent aux médias audiovisuels. Nous savons que ce n’est pas le premier pas pour l’ASEC, puisque l’ASEC a déjà été éditeur de journaux et de magazines. Nous espérons que la radio est une étape vers d’autres médias électroniques. Au moment où d’autres pensent que la transgression des règles et le fait accompli sont de bonne politique, nous pouvons nous réjouir de cette démarche de l’ASEC.

Alors que cela n’existe pas dans la convention, mais comme nous connaissons le savoir-faire de l’ASEC, j’ai personnellement demandé à Me Roger OUEGNIN, à chaque fois qu’il le peut, d’insérer de jeunes stagiaires dans sa radio. Le développement et la stabilisation des jeunes est un défi pour tout le pays. On ne remerciera donc jamais assez ceux qui peuvent apporter leur contribution.

L’octroi de la fréquence à l’ASEC n’est pas un cas isolé. Il y en a eu d’autres : Ivoire FM, qui est une radio de proximité, initiée par des jeunes ivoiriens professionnels aguerris qui a obtenu sa précieuse autorisation après pratiquement quatre (4) années d’attente.

La dimension sociale de l’audiovisuel est certes une évidence ; tout de même, dans certains cas, il est important de le souligner. C’est ainsi que la Haute Autorité de la Communication et de l’Audiovisuel a accordé une fréquence à Radio Toulepleu à un moment où les populations meurtrie, déboussolées, apeurées, affolées, privées d’information ne savaient plus vers quelle destination se diriger. On peut dire sans exagération que Radio Toulepleu a apportée une contribution décisive à l’allégement des souffrances de la population locale.

A travers ces trois (3) cas, nous avons trois (3) exemples emblématiques de ce que permet la libéralisation des ondes. Notre souhait est qu’il y ait de plus en plus de professionnels s’intéressant au secteur et respectant les normes. Notre engagement à nous est de réduire autant que possible le délai entre la demande et l’assignation de la fréquence.

C’est d’ailleurs le lieu de remercier l’ATCI, partenaire technique sans lequel rien de tout cela ne serait possible. Roger OUEGNIN sait qu’il est un exemple. Chaque fois qu’il entreprend une action, d’autres attendent impatiemment, convaincus que le succès sera au bout.

Je souhaite bon vent à tous les nouveaux promoteurs de radios. Je les invite à s’inscrire dans la modernité à laquelle notre pays aspire.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × un =