L’USCB crée la surprise

L’ASEC Mimosas espérait regagner la tête du classement de la Ligue 1 en battant l’USC Bassam, cet après midi au stade Robert Champroux de Marcory.
La rencontre a débuté sur un rythme élevé.  Les deux équipes ont forcé les portes du camp adverse. Mangoua Késsé, présent,  a dirigé différentes frappes vers les buts de l’USCB et Djaban Kobenan a insisté vers la cage des Mimos.#

Bassam a obtenu gain de cause à la 33′.   Suite à une faute commise sur un attaquant bassamois, à l’entrée de la surface de réparation et qui entraine un coup franc dangereux, Sogodogo Lamine écope d’un carton jaune.  Diomandé Lanciné transforme le coup franc par une belle frappe dans la lucarne gauche de Yeboah Daniel (1-0 pour BASSAM, 33′) .

Avant la mi-temps, les Mimos ne pourront transformer aucune occasion face à une défense bassamoise solide.

L’ASEC revient sur la pelouse avec de meilleures intensions. Kouakou Irénée exécute un beau coup franc à la 53’, mais sa balle frappe le montant gauche du portier bassamois. Enuite, la balle est reprise par  Okou Zahui, mais sans succès.

Bakayoko Adama, Mangoua Késsé et Sekyere Mark cèdent leurs places à  Bougouhi Jean-Jacques, Bamba Yacouba et Boua Koffi Davy, respectivement aux  54’, 70’ et  78’.

L’USCB, concrète, inscrit le 2ème but de la rencontre sur une action d’Anobilé Adonan (2-0 pour BASSAM, 75′)
Malgré les efforts de l’ASEC, le score est resté inchangé jusqu’à la fin du match. Le coup de sifflet final a été donné sur le score de 2-0 en faveur l’USCB.

Méconnaissables, les Jaune et Noir n’étaient pas au meilleur de leur forme. On les sentait émoussés, certainement à cause de l’enchaînement des matches ces dernières semaines, notamment, celui disputé contre le Stade d’Abidjan, il y a seulement 3 jours.

Les prochain rendez-vous de l’ASEC à ne pas rater sont le match de 1/16e de finale de la Coupe Nationale, ces 29 et 30 juin, face au Racing club de Koumassi et le match comptant pour la 6ème journée de Ligue 1, face à Issia Wazi, qui se jouera les 2 et 3 juillet 2011.

Stéphane F.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un + dix =