Les premiers tests de la radio JN

Le match ASEC/STADE de la 3ème journée de Ligue 1 restera à jamais gravé dans le cœur des Actionnaires, car ont eu lieu les premiers tests de la radio Jaune et Noir en ligne, la «radio JN ».
Les Actionnaires du monde entier ont pu suivre le match en direct sur la radio JN.
En plus du match en live texte, ils n’ont pas retenu leur joie à l’écoute des premiers sons de leur radio tant attendue.
Certains d’entre eux n’ont pu contenir leur émotion et ont adressé des messages de félicitations à toute l’équipe de la Direction Marketing et Communication de l’ASEC.#
Dans l’euphorie, certains se sont mis à rêver d’une possible création d’une télévision Jaune et Noir, après la radio JN. Quelle ambition ces chers Actionnaires !

Et comme pour arroser ce lancement, les poulains de Sébastien DESABRE ont pris le dessus sur le Stade en produisant un football qui a donné beaucoup de satisfaction aux Actionnaires. Les spectateurs présents au stade Robert Champroux ont pu se régaler des prouesses des Mimos qui, malgré la pluie, ont réussi à s’imposer 3 buts à 2. Après 3 matches pour 3 victoires, Ils occupent actuellement la 2ème place de la Poule A avec (9 points +4) et un match en moins derrière la SOA (9 points +6 et qui compte 4 matches).

Quant à l’inquiétude de certains Actionnaires qui ont souhaité recevoir la radio à partir de leur poste récepteur, l’ASEC déposera dans les prochains jours un nouveau dossier dossier pour l’obtention de la fréquence auprès de la HACA (Haute Autorité de la Communication et de l’audiovisuel). Il faut noter que pour l’heure, cette radio n’émet que sur internet en streaming. Ce fut un moment mémorable pour tout l’ASEC Mimosas qui vient, par cet acte, de marquer l’univers du sport en Côte d’Ivoire. Et en particulier, le développement des clubs de football africain.

Ces premiers essais ont été l’occasion pour les techniciens de prendre connaissance des manquements, ils continuent de travailler en ce sens afin de servir aux Actionnaires, une radio de qualité, digne de l’ASEC. Le travail continue…

S. DJAVA

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × un =