Le stade d’Abidjan

Carte d’identité
Créé en 1936, le Stade d’Abidjan est l’un des plus vieux clubs professionnels de Côte d’Ivoire. Anciennement appelé ASFI d’Abidjan, puis USF d’Abidjan, cette équipe est finalement baptisée Stade d’Abidjan en 1959 avec pour président Germain Coffi  Gadeau (ex –Ministre d’Etat et ancien Grand Chancelier de l’Ordre National de Côte d’Ivoire).#

Plusieurs personnalités du pays ont également présidé aux destinées de ce club. On pourrait citer entre autres, les Présidents Amani Golly François, Aphing-Kouassi, Me Mondon Konan Julien, Ezan Emmanuel, Innocent Doffou, etc ….

A une époque où la grandeur d’une équipe se mesurait par la tenue vestimentaire, les Stadistes étaient au top. D’où le surnom « les Yéyés ».
Aujourd’hui sous l’autorité d’ Aby Koffi Richmond, le club aux couleurs bleu et rouge  cherche des voies et solutions qui pourraient  lui permettre de retrouver son lustre d’antan.

Palmarès
 Le Stade d’Abidjan a été la première formation ivoirienne à s’illustrer sur le continent en remportant la Coupe d’Afrique des clubs champions (aujourd’hui Ligue des champions) en 1966. Un exploit réalisé devant le Real de Bamako de Salif Keïta dit Domingo.

Dans son palmarès continental les Yéyés comptent également une Coupe UFOA, remportée en 1977 et une finale ratée de la même compétition en 1999.
Sur le plan local, les Bleu et Rouge ont à leur actif 5 titres de champions de Côte d’Ivoire (1962, 1964, 1965, 1966 et 1969), 5 Coupes nationales (1971, 1976,1984, 1994 et 2000), et une Coupe Félix Houphouët-Boigny, en 1985.

Depuis donc l’année 2000, le Stade d’Abidjan n’a plus glané de titre sportif, tant sur le plan continental qu’au niveau local.

Effectif
 De grands noms de joueurs ivoiriens et internationaux ont fait les beaux jours du Stade d’Abidjan.  La meilleure génération, celle des héros de la Coupe d’Afrique de 1966 comprenait des joueurs  comme les frères Cissoko, les frères Diagou Mathias et Joachim, Déhi Maurice, Ezan Emmanuel, Idrissa Ouattara, Koffi Eugène, Bléziri Joseph et bien d’autres.

A ceux –là, on pourrait ajouter  des joueurs d’autres générations tels que Mama Ouattara, Baï Thomas, Tiéhi Joël, Didier Otokoré et Ibrahima Bakayoko et aussi des joueurs expatriés tels que le Nigérian Stéphane Keshi,les Ghanéens Kofi Badu et Albert Assassé.

La nouvelle génération a pour nom Gnemahon Nomanin , Bilé Georges, Kamagaté Abdoul Kader,  Solomon Yambasu, Ottro Gnacabi, Sylla Ibrahim, Blin-N’Goran et autres.
Servet Balgar, l’entraîneur Turc qui avait été annoncé pour diriger ces jeunes n’a pu rallier Abidjan. C’est plutôt le coach ivoirien Yélato Silué qui dirige cette équipe chère à Aby Richmond. 

Yélato fut entraîneur au Sporting Club de Gagnoa, au Stella Club d’Adjamé, à la JCAT, à l’EFYM et à l’ASC Ouragahio. Une expérience qu’il tentera de mettre au profit des Bleu et Rouge.

Valeur actuelle du Club
Le Stade d’Abidjan fut l’équipe ivoirienne des décennies 60. Il était la vitrine du football ivoirien à l’extérieur.

Ces derniers temps, Les Yéyés pataugent  et se cherchent une identité dans  l’échiquier du  football ivoirien.

La saison dernière, les stadistes ont échappé  de peu à la descente en Ligue 2. Ils ont terminé à la 12e  place du championnat de Ligue 1, juste devant les relégués, Sabé Sport et Hiré FC.

Cette saison, après 3 matches journées et avant son match en retard de la 3e journée contre l’ASEC Mimosas, les Bleu et Rouge sont déjà dans les profondeurs du tableau de la poule A, avec deux défaites et un match nul.

La saison qui commence, risque d’être très compliquée pour la bande à Aby Richmond.  

H. Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × un =