L’ASEC injustement éliminée

C’est dans un stade Mohammed V bondé de spectateurs  que les Mimos ont affrontés les Rajouis ce soir à Casablanca. L’enjeu est de taille. « Le fait de jouer notre qualification en un seul match sera compliqué », a confié le coach du Raja, Mhamed Fakhir.

Nous avons assisté à un match intense en actions et jalonné de sursauts durant toutes les 90 minutes jusqu’à la séance de tirs au but.#

La première mi-temps a commencé avec un Raja qui fonce vers les buts adverses. Dès la 7e minute, Aboucharouane voit son tir repoussé par un bloc défensif  renforcé par Sébastien DESABRE.

Malgré la prudence, la riposte des Mimos ne s’est pas fait attendre. Sur différentes actions de Sankara Robert  et de Koffi Gauthier, le camp du Raja a eu du fil à retordre.

A la fin de la première période, les joueurs ont rejoint les vestiaires sur le score de 0-0.

De retour sur la pelouse du complexe Mohammed V, Slimani fauche Bakayoko Adama et écope d’un carton jaune à la 49e minute. Mais Bakayoko insiste et inscrit le premier but de la rencontre  à la 56e minute grâce à un centre de Koné Bakary au premier poteau.

Le capitaine des Mimos, Daniel Yeboah à permis à l’ASEC de conserver son avance en stoppant 3 tirs cadrés du Raja. La défense l’a aussi soutenu dans cette tâche en empêchant le ballon de traverser le mur à différentes reprises.

A la 93’, Souari simule une faute, sur Okou Zahui Stéphane, dans la surface de réparation.  L’arbitre tombe dans le piège et indique le point de penalty. Penalty transformé par Moutaouali à la 94′.

Le score est de 1-1 à la fin de la rencontre et les deux équipes doivent se départager aux tirs au but.

Lors de la séance des tirs au but, le second tir des Mimos est raté par Halidou Garba et le Raja se qualifie pour les phases de poule de la Ligue des champions au détriment de l’ASEC 5-4.

Les garçons n’ont pas démérités en se battant et en donnant le maximum lors de cette rencontre. Ils ont travaillé intensément  avec le staff technique ces deux dernières semaines, depuis le retour de la paix en Côte d’Ivoire. Ce qui leur a permis de fournir une prestation digne de champions. Les champions de Côte d’Ivoire méritaient cette victoire. La délégation sera de retour à Abidjan le lundi 9 mai.

Stéphane F.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze − 1 =