Des joueurs se prononcent

L’ASEC Mimosas jouera son va-tout le samedi 7 mai prochain au Stade Mohamed V de Casablanca pour obtenir son ticket de la qualificatif en quart de finale de la Ligue des champions 2011.

Avant cette date décisive et après plus de 3 semaines d’inactivité, les Mimos suivent un programme de préparation depuis le jeudi 21 avril dernier à Sol Béni.
A moins de deux semaines du rendez-vous de Casablanca quelques joueurs nous donnent leurs sentiments sur la préparation, l’adversaire et le match #:

Koné Bakary :
«  La reprise s’est déroulée en  notre absence parce que nous étions avec l’équipe nationale Olympique au Libéria. Nous n’avons donc pas eu de problème à intégrer le groupe. Les choses se passent bien et l’ambiance est bonne.
Nous pensons être au point le samedi 7 mai pour relever le défi de Casablanca. 
Le Raja possède en son sein des joueurs très techniques et très rapides mais nous ferons tout pour rééditer l’exploit du Zimbabwe. Nous sommes des professionnels et quelque soit l’heure à laquelle le match se déroulera, nous  nous adapterons parce qu’il nous faut atteindre notre objectif qui est les quarts de finale. »

Zagbayou Hugues :
« Personnellement ma reprise s’est aussi effectuée avec l’équipe nationale Olympique au Libéria. J’ai rejoint le groupe le vendredi dernier dans une ambiance bon enfant. Le rythme commence a monté et les automatismes se mettent en place.
Le Raja est une équipe médiatiquement très en vue. Elle a une grande expérience de la Ligue des champions. Le match sera très difficile, nous le savons, raison pour laquelle nous observons un stage interne ici à Sol Béni pour optimiser le travail. Qu’il pleuve ou qu’il neige, nous devons sortir le grand jeu pour obtenir notre qualification au Maroc. »

Daniel Yeboah :
« La reprise, après deux à trois semaines  sans entraînement, a été difficile.  A l’instar des pays magrébins, le Raja, notre adversaire, est une équipe très technique qui joue un football très rapide. D’aucuns diront que la mission est impossible mais moi je pense que la pression est du côté du Raja devant son publique. Le Raja va certainement nous créer des problèmes, mais nous tiendrons bon car il nous faut nous qualifier à tout prix. »

Séri Jean Michaël :
« J’étais du groupe des Eléphants olympique au Liberia. La reprise n’a pas été difficile pour moi. Avant cette cassure au niveau des entraînements, un énorme travail avait été réalisé, en début de saison avec le coach Desabre. Nous aurons encore une dizaine de jours avant le rendez-vous de Casablanca. Je pense que nous seront prêts pour espérer un exploit  au Maroc. Je ne connais pas particulièrement le Raja, mais je sais qu’il fait figure  au rang des grandes équipes africaines comme l’ASEC Mimosas. Je ne crains rien parce que nous miserons sur notre propre force pour obtenir la qualification. »  

H. Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − huit =