Nos prochains adversaires seront plus forts

Le tour préliminaire de la Ligue des champions s’est achevé sur un sans faute de l’ASEC Mimosas, face au champion mauritanien. « Qui voyage loin, ménage sa monture », dit l’adage. L’ASEC Mimosas se projette aussitôt sur les 16èmes de finale prévus pour le 19 mars prochain contre Motor Action du Zimbabwe. Un stage interne est même initié à Sol Béni à cet effet. L’entraîneur principal des champions de Côte d’Ivoire, en faisant le bilan du tour préliminaire, soutient ne pas redouter son futur adversaire, même s’il reste convaincu que les équipes à venir seront plus fortes. Interview.#

L’ASEC Mimosas est rentrée victorieuse de Nouakchott. Pour votre première sortie officielle, vous avez battu le CF Cansado sur deux matchs, aller et retour (9-0). Est-ce à dire que votre équipe est en grande forme ou c’est l’adversaire qui était faible ?

Nous avons bien travaillé durant la préparation et le résultat est venu récompenser les gros efforts réalisés par les joueurs durant cette période. Il est certain que le CF Cansado ne nous a pas forcément posé de gros problèmes dans le jeu, mais à l’image du match retour, il a fallu être très rigoureux pour s’imposer. Nous sommes conscients que nos prochains adversaires seront plus forts et nous nous y préparons.

Vous disiez qu’à l’occasion du déplacement de Nouakchott, vous verriez sur quels joueurs, vous pourriez compter et ceux qui sont mentalement forts. Avez-vous été comblé et quels sont vos points de satisfaction ?

Le point le plus satisfaisant est que malgré la jeunesse du groupe, j’ai senti des joueurs très concernés par la préparation du match, même après le résultat du match aller. Chacun sait qu’il faut beaucoup de discipline et de performance pour être titulaire et rester dans le groupe.

Vous semblez avoir trouvé votre défense avec KOFFI Gauthier à droite et OKOU Zahui à gauche. La charnière centrale étant l’affaire de DIOMANDE Ahmed et de SANKARA Robert….

Oui, c’est vrai que je les aligne régulièrement car il faut qu’ils jouent ensemble pour trouver les automatismes, notamment dans l’axe avec Ahmed et Robert. Il faut ajouter aussi SOGODOGO Lamine qui est entré en jeu à Nouakchott contre CF Cansado.

On parle de la défense mais, il semble que l’attaque n’est pas en reste avec 9 buts en 2 matchs. C’est assez exceptionnel !

Il y a plus de choix en attaque car il y a seulement 2 postes, mais le travail offensif est la responsabilité de tous y compris le gardien de but. Nous travaillons beaucoup à Sol Béni pour que, offensivement, nous soyons très performants. Ce n’est pas encore le cas, il nous reste beaucoup de travail, ce n’est donc pas exceptionnel, ce qui le serait, c’est de renouveler régulièrement ces performances.

Mais ce ne doit pas être facile de maintenir cette belle dynamique avec ce énième report du championnat national. Comment allez-vous faire ?

C’est très compliqué, non seulement pour notre football et le rythme, mais surtout pour les joueurs et leurs familles. La situation perturbe tout le monde et les conditions pour préparer le match aller des 16èmes de finale de la Ligue des champions ne sont pas optimales. Mais le PCA, Me Roger OUEGNIN fait tout pour nous mettre dans les meilleures conditions. Il faut faire avec ou démissionner. Abdiquer ne fait pas partie d’un mental de gagneur donc on se bat avec nos moyens, même si c’est assez dur parfois… La victoire ne sera que plus belle !

Depuis deux ans, l’ASEC Mimosas est absente de la phase finale de la Ligue des champions, cette année pourrait être la bonne, vu ce bon départ…
Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en jeu pour atteindre nos objectifs. Il faut travailler durement et mettre toutes les chances de notre côté, mais surtout être bons le jour J.

Le challenge maintenant, c’est Motor Action de Zimbabwe avec la première confrontation le 19 mars prochain à Harare. Comment appréhendez-vous ce match ?

On connait les objectifs, on n’a donc pas d’appréhensions. On attend avec impatience ce match pour continuer notre chemin.

Comment avez-vous réagi quand vous avez su que le prochain adversaire de l’ASEC Mimosas était Motor Action, le représentant Zimbabwéen comme Monomotapa FC qui, en 2009, avait fait échec aux Mimos en 8ème de finale de la LDC ?

Je ne regarde pas derrière, mais devant. j’ai donc cherché des informations sur notre prochain adversaire et ses derniers matchs tout en me focalisant sur mon équipe.

Le nouveau sélectionneur du Zimbabwe Norman MAPEZA a nommé comme adjoint l’entraîneur de Motor Action, Joey ANTIPAS. On dit de lui qu’il est très expérimenté. Des raisons de redouter votre prochain adversaire des 16èmes de finale?

Je respecte tous les entraîneurs car notre travail est un métier compliqué, mais je ne redoute aucun adversaire, nous aborderons la rencontre avec beaucoup d’humilité.

Que savez-vous de Motor Action pour clore cet entretien ?

C’est une équipe qui découvre la Ligue des champions, ce n’est pas notre cas. Je garde l’aspect technique et tactique pour moi. Si nous restons sérieux et appliqués, nous aurons toutes nos chances de qualification en mains ou dans les pieds.

Interview réalisée par
D. Cément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

6 − 5 =