«C’est un joueur avec un gros mental»

Cette semaine, le site officiel de l’ASEC Mimosas vous présente un pur produit de l’académie MimoSifcom, nommé ZAGBAYOU Hugues Evrard. Milieu de terrain axial des Mimos portant le N°13, ZAGBAYOU est né le 14 mai 1990 à Gagnoa, ville située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.#

ZAGBAYOU AVANT L’ASEC MIMOSAS

Orphelin de père depuis 1992, Hugues Evrard fait parti d’une grande famille de plusieurs frères et sœurs. Il a grandi à Gagnoa avec sa mère et ses deux sœurs. Il se construit en jouant au Centre de formation de football de Gagnoa (CFCG).

Sa mère le soutient mais avec beaucoup de réserve. « Tout petit, je rêvais de rentrer à l’Académie MimoSifcom. Mais cela agaçait ma mère qui jugeait que je ne pensais rien qu’au foot », nous confie ZAGBAYOU.

Lors des présélections organisées par Walter AMMANN, alors responsable du développement du football des jeunes à la FIF, sur toute l’étendue du territoire, en vue de dénicher des espoirs du football pour composer l’équipe nationale U15 et participer au tournoi international de Montaigu (France), ZAGBAYOU se fait remarquer lors d’un match amical face à l’équipe de l’Académie MimoSifcom. Il a l’opportunité de rentrer à l’ASEC Mimosas.

ZAGBAYOU CHEZ LES MIMOS

En 2005, Hugues Evrard est enfin admis à l’Académie MimoSifcom. « J’ai vécu dans le suspens. J’ai attendu 6 mois. Ce fut long ! J’ai vécu chaque jour dans l’incertitude. Mais le rêve est devenu réalité. J’ai été grandement soulagé quand on m’a appelé pour la signature du contrat », se souvient ZAGBAYOU.

ZAGBAYOU quitte sa mère pour Abidjan et vit chez son oncle à Koumassi.

Après 3 ans de formation, en 2008, ZAGBAYOU est promu stagiaire pro et s’est fait une place en équipe première en prouvant sa valeur. Pour preuve, il vient de prolonger son contrat avec l’ASEC MIMOSAS. 

Il prend son indépendance en quittant son oncle et depuis, il vit chez lui, à Angré avec sa grande sœur. Sa mère et sa petite sœur vivent toujours à Gagnoa, sa ville natale.

En 2008, il fait une expérience avec l’équipe nationale junior en participant à la CAN junior de cette année. « Ca c’est mal passé pour nous. Nous avons perdu presque tous nos matches. » Plutôt une bonne expérience pour lui parce que cela lui a permis de comprendre l’intensité des matches officiels internationaux.

Deux fois Champion de Côte d’Ivoire et deux fois vainqueur de la Coupe nationale, ZAGBAYOU évolue à l’ASEC avec des camardes de l’Académie MimoSifcom comme Bakary KONE, Stéphane OKOU ZAHUI, DIOMANDE Ahmed … On peut encore citer d’autres joueurs tels que GOHI Bi-Cyriac et DEBLE Serges qui jouent respectivement au Standard de Liège (Belgique) et au FC Nantes (France).

« Cette année, nous avons un bon groupe. Entre anciens et nouveaux joueurs, les relations sont au beau fixe. Le coach (Sébastien DESABRE) a changé plusieurs choses dans notre manière de travailler. Des entraînements équilibrés avec une utilisation intensive de toutes les infrastructures mises à notre disposition par le club. »

Elu à plusieurs reprise  « joueur du mois », du jeu Challenge AVISO, par les internautes tout le long de l’année 2010, ZAGBAYOU, souhaite, pour cette saison, « aller le plus loin en Ligue des Champions, remporter le championnat national bien sûr et personnellement, obtenir un contrat en Europe. » Il n’a jamais fait de test dans un club européen mais pense être prêt, parce que l’ASEC Mimosas est un bon tremplin.

ZAGBAYOU ET LA VIE SOCIALE

Amoureux inconditionnel du sport, son hobby est le football. Footballeur professionnel, il se considère chanceux de pouvoir vivre sa passion au jour le jour. En plus de pratiquer ce sport, il le suit aussi à la télé dès que l’occasion se présente.

ZAGBAYOU, ce n’est pas que du foot. Il se détend et trouve des forces dans la musique. Principalement  le Rap Français, « surtout Soprano et La Fouine » et la musique ivoirienne « La musique des DJ ivoiriens et le Zouglou ».

Ses relations avec ses coéquipiers ne s’arrêtent pas sur le terrain. « Nous nous voyons souvent chez moi ou chez eux. Je suis le plus souvent avec N’GOSSAN Antoine, SERI Michaël et Bakus (KONE Bakary). Je peux dire que nous sommes tout le temps ensemble après les entraînements. La plupart de mes amis sont footballeurs, pour ne pas dire tous (rires). »

On pourrait penser que sa vie professionnelle prend le dessus, mais loin de là. ZAGBAYOU nous explique pourquoi : « Il faut savoir partager les choses. Après l’entraînement, le plus important, c’est le repos. Il faut toujours être en alerte. Mais je prévois du temps pour la famille et les amis. Les priorités sont bien définies. »

Pour conclure, ZAGBAYOU exprime ses souhaits : « Quelques soient les résultats en cours de saison, les supporteurs se doivent de soutenir leur équipe à la mesure de leur passion. C’est seulement avec eux que nous irons loin. Mes coéquipiers et moi, nous nous devons aussi de ne pas baisser les bras. Toujours se battre parce que la saison est longue. Nous devons donc toujours nous atteler à atteindre nos objectifs. »

AVIS DU COACH

« ZAGBAYOU est un joueur qui allie force et technique, il est capable d’être très actif à la récupération du ballon mais aussi de bien l’exploiter grâce à sa bonne vision de jeu. C’est un joueur avec un gros mental qui influe à l’équipe la culture de la gagne.
Il doit cependant maitriser ses pressings sur les adversaires afin de commettre moins de faute, car il est souvent averti lors des rencontres. Cela lui permettra également de mieux gérer sa dépense d’énergie et d’apporter plus souvent le surnombre offensif »
, Sébastien DESABRE, février 2011.

Voir la fiche technique de ZAGBAYOU Hugues Evrard

Voir l’album photo de ZAGBAYOU Hugues Evrard

S. Famien

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 − cinq =