Comment relancer la mobilisation?

Depuis plusieurs années, on a constaté, une défection des supporters dans les stades ivoiriens lors des matches de clubs, l’ASEC n’est pas épargnée par ce phénomène. Seuls les inconditionnels sont visibles dans les tribunes. Plusieurs facteurs en sont la cause.
Mais quelles sont les solutions pour la relance de la remobilisation des Actionnaires ?
Les concernés se prononcent :#

HOUON Edouard (Ancien gardien de but de l’ASEC):

« Les solutions pour la remobilisation des Actionnaires sont multiples. Mais le plus important pour moi reste les réunions mensuelles de sensibilisation. Dans les années 90, le CNACO, à travers les différents comités de base de supporters organisait des réunions mensuelles qui permettaient aux Actionnaires de rester mobilisés derrière leur équipe. Il faudra réadapter cette politique pour que chacun se sente concerné par le devoir qui lui incombe ».

KOUAME Bi Irié René (Rayonniste ):

« C’est une belle opportunité que vous m’offrez pour donner mon avis sur la question de la remobilisation. Il faut d’abord savoir pourquoi les Actionnaires ne viennent pas au stade. A mon avis, le manque de lauriers y est pour quelque chose. Il faut que l’ASEC remporte encore une Coupe Africaine pour que les Actionnaires fassent le plein des stades. Les enfants jouent bien, mais la finalité est sans gloire ».


ANO Pierre (Agent de contrôle):

« Dans le passé, je ne manquais aucun match de l’ASEC Mimosas. L’équipe pratiquait du beau jeu. Même quand l’ASEC perdait des matches, les Actionnaires repartaient moins énervés. Aujourd’hui, le jeu d’ensemble est moins attrayant, on ne fait plus de différences entre l’ASEC et les autres équipes.
Avec le nouvel entraîneur, j’espère que l’ASEC retrouvera « les enfants qui s’amusent » pour que nous reprenions le chemin des stades ».


DANHO Opportune Gisèle (Ménagère):

« Je suis une fanatique de l’ASEC mais je n’ai pas le temps de me rendre au stade. Les joueurs doivent redoubler d’effort, car pour moi, ils sont la clé de la remobilisation des Actionnaires. Il faut qu’ils encouragent les Actionnaires à aller au stade. Ce sont eux qui ont la solution au problème ».

Après l’avis des Actionnaires, le site officiel de l’ASEC Mimosas a approché TRAORE Samba, le Secrétaire Général par intérim du CNACO (Comité National d’ Action et de Coordination) qui a donné son point de vue sur la question:

TRAORE Samba (Secrétaire Général par intérim du CNACO) :

« Toutes ces solutions données par les Actionnaires sont recevables dans la mesure où de grandes restructurations ont été faites au sein du club pour améliorer la performance de l’équipe professionnelle, demandant de gros efforts de la part de nos dirigeants. Les supporters, avec à leur tête le CNACO, devraient l’accompagner dans ce mouvement.
Il faut dire d’entrée que l’une des conditions importantes qui peut motiver la remobilisation des Actionnaires est la prestation de l’équipe professionnelle.
Aujourd’hui, avec l’arrivée du nouvel entraîneur et du nouvel effectif, l’ASEC Mimosas, selon les dires de certains supporters, retrouve peu à peu son football.

Mais nous, en tant que membre du CNACO, nous pensons qu’il ne faut pas croiser pour autant les bras sur ces acquis et abandonner l’équipe, car elle appartient à tous et a besoin de nous.

Pour cela, nous sommes en train de réfléchir sur la possibilité d’aller vers les Actionnaires dans les quartiers, ou bien convoquer une rencontre avec les responsables de base.
Cependant, il faut noter que la situation actuelle du pays ne facilite pas la tâche.
Que les Actionnaires s’attendent à nous revoir très bientôt chez eux pour, ensemble, réussir le pari de la remobilisation de la saison 2011 ».

Propos recueillis par
H. Koné & S.D
A. Malolo (Photos)

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 1 =