Le sacre historique de 1990

L’ASEC Mimosas est un club sexagénaire. Elle s’est donc faite une histoire jalonnée de bons et de moins bons événements. Le site officiel du club se propose, chaque semaine, de revenir sur l’un de ces événements relatés par le magazine Mimos, le miroir du club Jaune et noir.
Cette semaine, nous vous replongeons dans l’année 1990 : l’année du renouveau et du grand chelem. #

Pendant neuf ans (de 1981 à 1989), l’ASEC Mimosas n’a presque rien gagné. Chaque saison suscitait de grands espoirs, puis se terminait par de grandes désillusions. Les Actionnaires en souffraient. Puis vint l’année 1990. Le nouveau patron de l’ASEC recrute un nouvel entraîneur, Philippe Bernard Troussier. Les deux hommes sont jeunes et ambitieux. Ils réussissent à bâtir une solide formation avec des joueurs de haut niveau. Les Jaune et Noir font une véritable razzia et ne laisse rien à leurs rivaux des Vert et Rouge de l’Africa qui ont remporté quasiment tous les titres de la décennie précédente. Les Mimos remportent le championnat national après dix ans d’insuccès (leur dernier titre remonte à 1980), la Coupe nationale, la Coupe Félix Houphouët Boigny et parviennent même à vaincre le signe indien. Pour la Première fois, l’ASEC remporte la Coupe de l’Union des Fédération Ouest Africaines (UFOA), à Bamako, face au Djoliba AC. C’est le premier sacre des Mimos, dans une compétition africaine. Le duo Ouégnin – Troussier repositionne l’ASEC Mimosas sur l’échiquier du football national et continental. Les Actionnaires sont aux anges.

Vous retrouverez cet article et bien d’autres dans le Magazine Spécial Mimosas N°16 du 19 novembre 2009.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 − 11 =