« L’avantage à l’ASEC Mimosas »

Des confrères ivoiriens, interrogés par le Mimosas Magazine après le tirage au sort du tour préliminaire de l’Orange-CAF Ligue des champions, estiment que l’ASEC Mimosas devrait se qualifier logiquement pour les seizièmes de finale devant l’ASC SNIM Cansando de Mauritanie. Voici leurs réactions.

#

COULIBALY Seydou (Supersport)COULIBALY Seydou (Supersport)
« Y a pas photo »

« C’est vrai que l’ASC SNIM-Cansando de Mauritanie est une formation inconnue de l’ASEC Mimosas et des Ivoiriens. Mais on ne peut pas aller jusqu’à dire qu’il y a danger pour les Mimosas. Je pense qu’au regard du niveau de notre championnat qui est nettement plus élevé que celui de la Mauritanie et surtout du standing de l’ASEC Mimosas, notre représentant ne devrait pas avoir des difficultés pour se qualifier. Les changements opérés dans l’encadrement technique et les recrutements de qualité faits à l’intersaison seront ses meilleurs atouts. Cependant, l’ASEC Mimosas devra traiter son adversaire avec respect. Ce sera l’attitude idéale pour passer cet obstacle. Mais il est à craindre le manque de compétition qui pourrait se faire sentir ».

Choilio DIOMANDE (Nord-Sud Quotidien)Choilio DIOMANDE (Nord-Sud Quotidien)
« Ma seule inquiétude, le manque de compétition »

« Je pense que dans l’ensemble, le sort a été favorable à nos représentants en Ligue des champions et en Coupe de la Confédération en leur choisissant des adversaires à leur portée. L’ASEC Mimosas croisera le champion de Mauritanie. C’est un adversaire que nous ne connaissons pas. Ces deux dernières années, l’ASEC Mimosas n’est pas arrivée en quarts de finale de la Ligue des champions. Mais grâce à son vécu et à la qualité de son effectif, elle possède de grandes chances de passer le tour préliminaire, en 2011, et d’aller beaucoup plus loin. Ma seule inquiétude réside dans le manque de compétition dont elle et toutes les autres équipes ivoiriennes pourraient souffrir ».

 

Laurent AGUIE (Fanion)Laurent AGUIE (Fanion)
« La forme de l’ASEC sera importante le moment venu »

« Pour moi, l’ASEC Mimosas part avec la faveur des pronostics, même si ces deux dernières années, son parcours en Ligue des champions n’est pas allé au-delà des huitièmes de finale. Mais cela arrive à toutes les grandes formations à un moment donné. Même si la manche retour se jouera en Mauritanie, pour moi, cela n’aura pas d’importance si l’ASEC l’emporte largement à Abidjan. L’ASC SIM Cansando est une équipe inconnue. Cela ne devrait pas poser de problème également. Seule la forme de notre représentant importera le moment venu ».

Tibet KIPRE (L'Expression)Tibet KIPRE (L’Expression)
« L’ASEC devrait se qualifier »

« En Ligue des champions, l’ASEC Mimosas nous a presque toujours habitué à mieux, même si ces deux dernières années, elle n’a pas pu se qualifier pour les matches de groupes. Je pense qu’avec l’arrivée du nouvel entraîneur et les recrutements effectués à l’intersaison, notre représentant devrait logiquement se qualifier pour les seizièmes de finale. Maintenant, sans compétition dans les jambes, pourra-t-il confirmer tout le bien que l’on attend de lui ? C’est là toute mon inquiétude ».

Propos recueillis par K. Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 4 =