Le PCA félicite les joueurs et l’encadrement

Il est de coutume à l’ASEC Mimosas d’organiser, autour d’un déjeuner, une cérémonie marquant le départ pour les vacances des encadreurs et joueurs de l’équipe professionnelle après une saison accomplie.
Ce mercredi 20 octobre, au « club house » de Sol Béni, l’espace Yves Lambelin, Me Roger Ouégnin, le PCA de l’ASEC Mimosas, en présence de Francis Ouégnin(le Président délégué et président de la section football), de Gadji Céli Saint Joseph (ex- capitaine de l’ASEC Mimosas), a rencontré les joueurs pour leur souhaiter de bonnes vacances.#

Tour à tour, Francis Ouégnin, Me Roger Ouégnin, et Gadji Céli ont tenu à féliciter et à exhorter les athlètes au redoublement d’efforts pour les challenges à venir.
Voici quelques morceaux choisis de leurs discours.

Francis Ouégnin : « Je suis fier de vous, car malgré les difficultés, vous avez réussi à maintenir l’ASEC Mimosas en tête des club ivoiriens. J’ai toujours partagé vos peines et vos difficultés, à Abidjan comme à l’intérieur et même à l’extérieur de la Côte d’Ivoire. Il faut se servir des erreurs passées pour corriger les actions futures. On traverse souvent des moments difficiles dans la vie, mais il faut pouvoir se relever et prendre le meilleur. Je vous remercie et souhaite bonne chance ailleurs à ceux qui ne seront plus avec nous l’année prochaine. »

Me Roger Ouégnin

« Nous avons difficilement entamé cette saison avec deux défaites. Tout le monde a parlé de la chute de l’ASEC Mimosas, mais vous avez retroussé vos manches pour remonter la pente parce que vous êtes dans un grand club. Nous avons fini champion à deux journées du terme du championnat. Je tiens à vous féliciter pour cela et à vous encourager. Mais là n’est pas la place de l’ASEC. L’ASEC Mimosas doit fouler les pelouses du National Stadium du Caire, du stade Mohamed V de Maroc, du stade de Rades en Tunisie, dans le fief de TP Mazembé à Lubumbashi, à Aba dans le fief d’Enyimba. Je tenais à vous féliciter pour le titre de champion. L’ASEC Mimosas a le plus grand contingent de joueurs en Europe. C’est le bon Dieu qui a votre destin en main, ce n’est pas moi, mais il est dit, aide toi et le ciel d’aidera. Je vous exhorte donc au travail. Seul le travail paie. Prenez votre travail au sérieux. Gadji Céli est l’exemple palpable. Je ne veux pas m’amuser l’année prochaine. Je veux qu’on respecte l’ASEC Mimosas et pour cela j’ai besoin non pas d’enfants gâtés mais de véritable guerriers. »

Gadji Céli Saint Joseph :

« J’ai de l’estime et de l’admiration pour le PCA Roger Ouégnin. Cet homme a cru en moi et m’a aidé dans ma reconversion. Pour vous, mes jeunes frères athlètes, je vous dirais qu’un athlète doit signer en lettre d’or son passage dans le football. Moi je l’ai fait en 1992, avec les Eléphants. Guel, Gouamené, Badra et autres l’ont fait en 1998 avec l’ASEC Mimosas. Vous êtes dans le meilleur club de la Côte d’Ivoire et vous avez donc l’opportunité d’en faire autant. A vous de jouer. »

H.Koné

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × un =