Notre club a développé certaines expertises

L’ASEC Mimosas exporte ses compétences. En effet, le Gérant de la SARL ASEC Mimosas Communication, Benoît YOU, a été choisi pour enseigner aux Secrétaires Généraux des 14 clubs de Ligue 1, des 24 clubs de Ligue 2 ainsi qu’à ceux des divisions inférieures, la nouvelle méthode de régulation des transferts dénommée Transfer Matching System (TMS) recommandée par la FIFA. Ce stage a lieu au siège de la FIF depuis le mardi 31 août dernier. Il prendra fin le mercredi 8 septembre prochain. L’animateur de ce stage(pour le module des clubs), Benoît YOU, nous en dit plus.#

Qu’est ce que c’est que le TMS et en quoi consiste t-il ?

En 2007, la FIFA a pris la décision de mettre en place un système visant à améliorer la transparence des opérations de transfert. L’importance des flux financiers depuis quelques années a obligé la FIFA à mieux contrôler ces opérations. Ce système appelé TMS (pour «Transfer Matching System» qui signifie «Systèm de comparaison des transferts ») oblige les deux clubs à communiquer à la FIFA les données
liées à chaque
transfert
international. Ainsi, en comparant les informations adressées par chacun des 2 clubs, la FIFA obtient la garantie d’avoir les données réelles (Montant du transfert, montant des commissions versées aux agents …).

La Côte d’Ivoire a été sélectionnée comme « pays pilote » pour la mise en place de ce système en 2008 avec le Kenya. Ces deux pays africains sont donc les plus expérimentés dans l’utilisation de ce système qui deviendra obligatoire pour tous les transferts internationaux dans le monde, à partir du 1er Octobre 2010.

Pourquoi est-ce vous, Gérant de la SARL ASEC MIMOSAS COMMUNICATION, qui avez été choisi pour animer un stage sur le TMS en Côte d’Ivoire ?

Je travaille avec Me Roger OUEGNIN et Francis DJOMAN, le Secrétaire Général du club, sur les dossiers relatifs aux transferts des joueurs et en 2008, le Président du Conseil d’Administration m’a demandé de suivre la formation dispensée par la FIFA sur ce système avec les Secrétaires Généraux des clubs de Ligue1.

Depuis deux années, j’ai donc pu apprendre à utiliser ce système et la Fédération Ivoirienne de Football nous a sollicités pour assister le Directeur Général par intérim de la FIF, Monsieur KONE Ardiouma, dans l’animation de cette formation.

Comment avez-vous trouvé les stagiaires dans les premiers jours ?

Les participants sont les Secrétaires Généraux des clubs de Ligue1, de Ligue 2 et de certaines associations de formation. Certains Secrétaires Généraux de Ligue 1 ont suivi la formation avec moi en 2008 et ont pu acquérir de l’expérience dans son utilisation. D’autres sont arrivés à leur postes après cette formation et ils doivent apprendre à l’utiliser.

Tous ont l’envie de bien maîtriser cet outil qui va devenir indispensable pour le bon exercice de leur métier. Quand on connaît l’importance des transferts aujourd’hui pour les clubs, on comprend l’importance de cette formation et de la mission des Secrétaires Généraux.

Que va-t-il se passer après cette formation des Secrétaires Généraux des clubs ?

Le plus important pour les Secrétaires Généraux est maintenant de le pratiquer le plus possible pour être prêt le jour où ils devront transférer réellement un joueur à l’étranger.

L’ASEC Mimosas va-t-elle continuer d’apporter son expertise à la FIF selon ses compétences ?

Notre club a développé certaines expertises dans certains domaines de la gestion du football et nous sommes régulièrement sollicités pour en faire profiter le football. Ainsi, Me Roger OUEGNIN apporte son expérience de plus de 20 ans aux différentes instances du football mondial : il est membre de plusieurs commissions au sein de la FIFA et de la CAF. De même, en mars 2010, le président Jacques ANOUMA de la FIF lui a demandé de réaliser un audit sur la Direction Technique Nationale.

Sol Béni a également souvent été sollicité pour abriter des entraînements des équipes nationales.
Enfin, l’ASEC MIMOSAS a depuis toujours formé et mis ses joueurs à la disposition des équipes nationales.

Notre rôle de club leader est de participer au développement du football ivoirien. Plus celui-ci atteindra un niveau de compétence élevé, plus ce sera profitable à notre club.

Interview réalisée par D. Clément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 + dix-neuf =