L’ASEC et la JCAT coupent la poire en deux

L’ASEC Mimosas était en déplacement ce samedi au parc des Sports de Treichville, où elle croisait le fer avec la Jeunesse Club d’Abidjan Treichville (JCAT) dans le cadre de la 20ème journée de la Ligue1. Cet autre derby très attendu par les actionnaires s’est soldé par un nul blanc. Dès la première minute de jeu,les mimosas sont réduits à 10 suite à l’expulsion de Séri Jean Mickael par l’arbitre de ce match, M. Tape Bahi.# Cette décision, prise suite à un contact entre le joueur Mimos et le joueur de la JCA Kipre Kesse est incompréhensible et scandaleuse. Malgré les efforts de tous les joueurs Mimos, le match est faussé d’entrée de jeu. L’ASEC devra faire face à une cohorte des Abidjanais déterminée à avoir le gain de la partie. Maxime GOUAMENE et son staff qui sont instruits à tous les clichés possibles de déroulement d’une rencontre d’envergure professionnelle, vont rapidement asseoir une nouvelle disposition technico- tactique (en 4-4-1) qui donne du coup, un autre visage aux 10 mimosas. Ils appliqueront une pression permanente durant les 45 premières minutes, avec une mobilité remarquable de l’entrejeu entretenu par Zagbayou Hugues et Kouakou N’Doua Iréné avec un Frimpong Yaw intraitable. Du coup, l’infériorité numérique des mimosas se fait oublier au profit d’une pression claire et constante. L’agréable coordination offensive des Jaune et Noir, étouffe les Abidjanais dans leurs projets car contraints à résoudre l’instabilité de leur défense qui s’écroule sous le poids du rouleau compresseur Jaune et Noir. C’est donc sur cette domination de la bande à Maxime GOUAMENE que le juge central va renvoyer les deux formations dans les vestiaires.

La deuxième mi-temps sera encore plus engagée. La JCAT qui n’arrive pas visiblement à contenir la fougue des mimosas, procède à des remplacements et une réorganisation tactique. Maxime GOUAMENE semble avoir déchainé ses garçons par un discours dont lui seul a le secret. Kouakou N’Doua Iréné et ses coéquipiers semblent tenir le bon fil. Lingané Issoumaila et Touré Mohamed Latif interviennent en renfort respectivement en lieu et place de N’Gossan Antoine à la 46ème minute et de Kayodé Olarenwaju à la 65ème minute. Visiblement, Maxime GOUAMENE joue la carte offensive et cela s’imprime en couleur espoir sur le jeu des Mimos qui n’accordent aucun espace à leurs adversaires. La grosse batterie déployée par les Poulains de Me Roger OUEGNIN ne suffira pas pour descendre le mur défensif des Abidjanais, qui contraignent les Jaune et Noir au match nul.

Malgré leur infériorité numérique, les mimosas auront pesé de toute leur détermination sur ce match qui s’est malheureusement soldé par un score nul et vierge à la grande joie de la JCAT qui semblait ne plus retrouver ses repères.
Dommage qu’une si belle affiche ait été gâchée par une décision arbitrale inadmissible …

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × cinq =