L’ASEC brille mais manque d’éfficacité

L’ASEC Mimosas était en déplacement ce dimanche 15 Août 2010, au Stade Auguste Denis de San Pédro, dans le cadre de la 18ème journée du Championnat national. Les Jaune et Noir croisaient le fer, ce jour avec la formation du Sewé Sport de San Pédro.

Très attendue par les actionnaires, qui ont visiblement envahi les tribunes du stade Auguste Denise, la rencontre entre le leader au classement et le 5ème , a mobilisé du monde. Même si les nombreuses occasions de part et d’autre ont marqué d’efficacité, le public de San Pédro a pu se réjouir de cette belle facture qui a meublé la partie.#

Les mimos seront les premiers à annoncer les couleurs dès le coup d’envoi avec un coup de pied arrêté à la 6ème minute, qui met le portier du Sewé en difficulté. La réponse des hommes d’en face ne se fera pas attendre. A la 9ème minute, Koffi Foba Stevens réussit à pénétrer dans la défense mimosas. Mais Diomandé Ahmed et sa ligne défensive étouffe l’action. C’est donc sans round d’observation que les deux équipes vont entrer dans ce match très disputé. A la 18ème minute, l’ASEC enregistre sa première occasion nette de but. Sur un coup de pied de coin bien adressé, Diomandé Ahmed qui s’élève plus haut que la défense du Sewé ne réussit pas à trouver les cages de Badra Ali Sangaré. La pression mimosas est nette et les hommes du San Pédro décident de procéder par de longues balles. L’entre-jeu mimosas très bien en place, recadre la construction du jeu et oblige le Sewé à subir la pression Jaune et Noir. L’ASEC Mimosas multiplie les offensives sans véritablement trouver la faille. Kayodé Olarenwaju, face au gardien du Sewé à la 29ème minute, manque son tir à bout portant, dévié en corner.

A la 42ème minute, un vent de frayeur souffle sur la défense de l’ASEC Mimosas. A la conclusion d’un mouvement collectif, Dembélé Souleymane face à Yéboah Daniel, manque son tir. C’est donc sur ce score blanc que le juge central Goré Morisson renvoie les deux formations dans les vestiaires.

La 2ème période sera encore plus engagée que la première. L’ASEC Mimosas procède à une oxygénation de sa ligne offensive. Touré Mohammed Latif est remplacé par Boua Koffi Davy. Et le Sewé qui semble aussi jouer la carte offensive, met Dion Sedé Marc, l’ex sociétaire de l’ASEC Mimosas, en mouvement en lieu et place de Kouadio Nazaire. Les cartes sont abattues ! Les deux formations jouent l’offensive en cette deuxième période mais, le Sewé qui n’arrive à tenir le rythme de l’ASEC Mimosas présente visiblement des signes de fatigue. A la 61ème, Boua Koffi royalement servi par Kayodé Olarenwaju, se retrouve face au portier du Sewé, mais il ne réussit pas à maitriser le cuir. A la 78ème minute, l’ASEC Mimosas est encore à l’affût. Boua Koffi lancé par Kouakou N’Doua Iréné, ne parvient pas à Croiser son tir. Trois minutes plus tard, le Sewé déclenche une alerte dans le camp de l’ASEC. Suite une faute d’appréciation de Diomandé Ahmed, Koffi Foba Stevens à l’affût, adresse un tir vicieux mais Yéboah Daniel sort la grande classe pour dévier le cuir en corner.

Alors que les trois minutes de temps additionnel accordées par l’arbitre central s’épuisent, le milieu de terrain mimosas, Kouakou N’Doua Iréné se retrouve avec la balle de match entre les jambes. Il se joue de toute la défense du Sewé et face au gardien, son tir passe au dessus de la barre transversale. Ce fut un jour sans pour l’ASEC mimosas comme il en existe parfois ! L’ASEC Mimosas est ainsi tenue en échec par les portuaires qui auront réussi leur coup face au leader.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 4 =