GADJI Céli, Le footballeur-chanteur

GADJI Céli Saint-Joseph restera dans les annales du football ivoirien comme le premier capitaine de l’ASEC Mimosas et des Eléphants à soulever le trophée de la CAN. C’était à Sénégal 92.
Né le 1er mai 1961 à Abidjan, GADJI Céli Saint-Joseph commence à jouer au football dans la commune de Koumassi où il grandit. Il intègre les équipes de jeunes du Stella Club dont le style de jeu viril convient à son tempérament de joueur combatif, dur sur l’homme. Et c’est dans l’entre-jeu que le jeune GADJI s’affirme et s’impose très vite comme un meneur d’hommes. Naturellement, il devient le capitaine des juniors, puis très vite des seniors des Magnans d’Adjamé.# Avec le Stella Club, GADJI Céli remporte deux titres de championnat national (1981 et 1984), une Coupe de l’Union des Fédérations Ouest-Africaines (1981) et une Coupe FHB (1984). A partir de 1985, GADJI Céli devient le capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire et il le restera jusqu’en 1993.

Retour au bercail

En 1986, il quitte le Stella Club pour le FC Sète où il devient un titulaire indiscutable jusqu’en 1989. En Novembre 1989, il revient en Côte d’Ivoire à la demande de Me Roger OUEGNIN qui vient de prendre les rênes de l’ASEC Mimosas. Le nouveau PCA du club jaune et noir le convainc de signer dans son club et GADJI le fait pour relancer sa carrière. GADJI Céli devient le capitaine emblématique de l’ASEC Mimosas. Excellent meneur d’hommes, joueur talentueux, homme d’honneur et de caractère, GADJI se dévoue à sa nouvelle cause. Grâce à son esprit rassembleur, il devient la courroie de transmission entre l’entraîneur Philippe TROUSSIER et ses coéquipiers, entre ses coéquipiers et les dirigeants. Capitaine charismatique, GADJI Céli Saint-Joseph motive ses équipiers, aide à résoudre les problèmes entre joueurs et tire inévitablement le groupe vers le haut.
Avec l’ASEC Mimosas, il remporte quatre titres de champion de Côte d’Ivoire (1990, 1991, 1992 et 1993), une Coupe nationale (1990), une Coupe de l’UFOA (1990) et une Coupe FHB (1990).

Premier capitaine ivoirien vainqueur d’une CAN

L’histoire retiendra de GADJI Céli qu’il est le premier capitaine des Eléphants à brandir le trophée de la CAN. C’était à la CAN Sénégal 92. Les Ivoiriens s’imposaient en finale aux Ghanéens après la plus longue série de tirs au but de l’histoire de la compétition et s’adjugeaient enfin le trophée.
La même année, avec l’ASEC Mimosas, il échoue en demi-finale de C1 face au WAC de Casablanca. Une élimination amère qui n’entame pas le moral du Capitaine. L’année suivante, il repart avec l’ASEC à la conquête de la Coupe d’Afrique des clubs champions. Mais les Mimos connaissent encore une élimination douloureuse dans des conditions épouvantables à Kumasi, au Ghana, face à l’Asante Kotoko. A la fin de la saison, GADJI met un terme à sa carrière à cause d’une blessure récalcitrante à la cheville.

Reconversion réussie dans la musique

Après le football, GADJI Céli se reconvertit avec succès à la musique qu’il pratiquait depuis longtemps déjà, parallèlement au football. Il possède une discographie impressionnante : Allez les Eléphants 86; Allez les éléphants 88; Eléphants 90; Et Dieu créa l’ASEC (1990); Rassemblement (1992); Eléphants story (1993); Espoir (1994) ; Attention, Mimos arrive ! (1995); Affaires de femmes (1996); Femme de feu (2000); C’est ce qui est ça (2003); Accra 2008.
Très sensible à la cause des artistes, GADJI Céli crée l’UNARTCI (Union Nationale des Artistes de Côte d’Ivoire) qu’il dirige pour défendre les intérêts de la corporation. Depuis 2009, il est le Président du Conseil d’Administration du BURIDA (Bureau Ivoirien des Droits d’Auteur).
Gadji Céli, le footballeur-chanteur, reste assurément un grand leader dans l’âme.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × 2 =