KOFFI Koffi Laurent

Le maestro

Joueur surdoué à la technique extraordinaire, KOFFI Koffi Laurent n’a malheureusement pas connu la carrière qu’il aurait méritée. Celle-ci a été arrêtée prématurément à cause d’une double fracture à la jambe gauche.
Formé à l’ASEC Mimosas, révélé par le Club Omnisports de Bouaflé, KOFFI Koffi Laurent a marqué le football ivoirien de la fin des années 1970 et du début de la décennie suivante par son talent et ses qualités techniques extraordinaires.#
Du haut de ses 1,75m et ses 70kg, KOFFI Koffi Laurent était un véritable cauchemar pour toutes les défenses. Avec les GORO Sara Jules, ASSEMIAN Aka, Inza SOUMAHORO, Vataki COULIBALY, Sindou SOUMAHORO et autres, une génération de joueurs talentueux, KOFFI Koffi Laurent a fait sensation sous le maillot mauve et blanc du CO Bouaflé, de 1977 à 1980.
Pendant quatre saisons, ils étaient parvenus à hisser le COB au rang des meilleures équipes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire.

Une blessure fatale

Mais la passion pour l’ASEC Mimosas de KOFFI Koffi Laurent, surnommé « le maestro », est si forte qu’en 1981, il retourne chez les Mimosas. Il y brille de mille feux la même année, pendant une partie de la saison. Mais une grave blessure mettra un terme à sa carrière. Dans le numéro 6 du défunt confrère, le bimensuel d’alors Match magazine du 14 au 27 octobre 1992, il explique comment il a arrêté de jouer. « Je suis parti de l’ASEC Mimosas presque sur la pointe des pieds. J’ai arrêté à cause de ma double fracture de la jambe gauche, en 1981. C’était lors des 16es de finale de la Coupe nationale contre l’AS Divo. Le professeur Constant ROUX est celui qui m’avait opéré, mais dès mon retour après le mois de rééducation, en France, Oscar FULLONE m’a jeté dans les dures batailles. Déjà diminué physiquement, mon rôle de joker n’était pas facile. Progressivement, je m’éloignais du club et des compétitions. En 1983, j’ai quitté l’ASEC Mimosas après deux ans sur la touche ».

Une symphonie inachevée

Maestro était un régal sur un terrain de football. Excellent des deux pieds, joueur doué techniquement, le dribble facile, la frappe de balle puissante et précise, intelligent et doté d’une très bonne lecture de jeu, KOFFI Koffi Laurent était une véritable merveille. Il était le maestro, le régulateur du jeu du CO Bouaflé, puis de l’ASEC Mimosas. Un véritable chef d’orchestre. Tout le monde lui prédisait une grande carrière de footballeur. Malheureusement, le sort en a décidé autrement. Raison pour laquelle, KOFFI Koffi Laurent alias Maestro, reste pour tous ceux qui l’ont vu jouer, une symphonie inachevée.

K. Ismaël

.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize + douze =