“L’Académie dans France Football”

Dans le n° 3347 du bi-hebdomadaire France Football paru ce mardi 1er Juin 2010, le Rédacteur en Chef Adjoint, Pascal FERRE, présent à Abidjan en 2009, a publié un long reportage sur l’Académie MimoSifcom sur 4 pleines pages. Cet article intitulé « La Star Ac’ d’Abidjan » raconte l’histoire et le fonctionnement actuel de l’Académie MimoSifcom.

Ce reportage permet au public français de voir que l’Académie MimoSifcom continue son activité mais ne montre pas, selon nous, les résultats obtenus depuis 2003. #

Nous notons de nombreuses erreurs dans cet article et nous voudrions corriger celles qui nous paraissent essentielles :

  • Il est écrit : « plus aucun mouvement n’a été enregistré depuis janvier 2008 et le départ de Cyriac au Standard de Liège ». Or, nous tenons à souligner que :

    • D’une part, le transfert de GOHI BI Cyriac a eu lieu en Janvier 2009 (et non en janvier 2008).
    • D’autre part, le volume de transfert pour la période 2007-2009 est le même que pour la période 2000-2003 (Transferts des joueurs suivants : YA Konan Didier (Rosenborg – Norvège puis Hannovre – Allemagne), KONE Kouamatien (CFR Cluj – Roumanie), ADENON Khaled (Le Mans – France), Serge DEBLE (Angers – France), SORO Bakary (Beerschot – Belgique puis Lorient et Arles-Avignon – France), DA COSTA Akes (Russie), KOUADIO Konan Serge et FOFANA Beko (Fredrikstad – Norvège), …). Cela n’apparait pas du tout dans l’article, bien au contraire.

    C’est donc uniquement lors du Mercato de Janvier 2010 que nous n’avons pas transféré définitivement de joueurs (Transfert provisoire « prêt » en janvier 2010 de N’GOSSAN Antoine à ZULTE WAREGEM – L1 Belgique) pour diverses raisons :

    • Notre élimination prématurée de la Ligue des Champions d’Afrique a réduit la visibilité de nos joueurs sur le marché des transferts.
    • La crise économique que vivent les clubs européens.
  • Il est écrit : « le budget annuel de l’ASEC ne dépasse pas les 2.5 M€, dont 20% assurés par des subventions de l’Etat ». Or l’ASEC MIMOSAS ne reçoit aucune subvention de l’Etat ou des pouvoirs publics. Ceci apparait clairement dans notre compte d’exploitation publié sur notre site Internet ( http://www.asec.ci/comptes2009/compte_ex.pdf) et dans notre magazine hebdomadaire.
  • Si l’ASEC n’a pas participé aux 2 dernières phases de poule de la Ligue des Champions, notre club reste le n°1 africain en terme de participation aux phases finales de la Ligue des Champions (avec 9 participations en 12 ans) avec un budget 10 fois inférieur à celui des géants africains (voir graphiques ci-dessous paru ce jour dans l’étude « Football Professionnel Finances Perspectives 2010 » consultable sur le site :
    http://www.ineumconsulting.fr/components/com_jooget/file/etude_football_2010.pdf ). Enfin, pour être tout à fait complet, il aurait été juste d’ajouter que l’ASEC MIMOSAS a remporté, fin 2009, son 16ème championnat national en 20 ans.

Si cet article montre assez fidèlement le fonctionnement et le travail actuellement réalisé à l’Académie MimoSifcom (sous la direction de Walter AMMANN – Directeur Général de l’Académie et non de Benoit YOU – Directeur Marketing et Communication du Club), les erreurs mentionnées ci-dessus et l’absence de mentions relatives à la situation socio-politique et économique de la Côte d’Ivoire depuis 2002, à l’évolution du football en Côte d’Ivoire (« création de près de 400 « centres de formation », multiplication des agents de joueurs et autres intermédiaires, changement de la mentalité des joueurs), aux résultats obtenus (nombre de joueurs transférés, résultats sportifs, Mise en exploitation de la Maison Excellence …), est gênante dans cet article car on a parfois le sentiment que l’auteur a omis de mentionner ces éléments pour mieux démontrer sa thèse.

Voilà quelques précisions que nous souhaitions apporter à cet article paru dans la « Bible du Football Français ».

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq + quatorze =