« Nous recherchons l’efficacité »

Médecin principal de l’ASEC Mimosas, Dr SANGARET Malik est au four et au moulin avec ses collaborateurs pour assurer la santé du personnel de l’ASEC Mimosas. Nous l’avons rencontré pour nous parler de son service. Entretien

#

Vous êtes le médecin principal de l’ASEC Mimosas. Comment fonctionne votre service ?

Notre service comporte deux volets : le sportif et le non sportif. Le volet sportif concerne la santé de tous les membres de la section football depuis l’équipe professionnelle jusqu’à l’Académie MimoSifcom en passant par l’équipe réserve. Le volet non sportif concerne la santé du personnel administratif, de celui du service marketing et communication, du personnel d’entretien, des jardiniers, des cuisiniers et des agents de sécurité de Sol Béni. Le volet sportif et, singulièrement, celui des équipes professionnelle et réserve, est placé sous la responsabilité du Dr KOUAME Yves Narcisse qui travaille en collaboration avec le Kinésithérapeute KANTE Moustapha et le masseur Patrick VOLI BI. Avec mon assistant, l’infirmier Major KOUADIO Rémi, je m’occupe de la santé du personnel de l’Académie MimoSifcom. Mais je travaille en étroite collaboration avec Dr KOUAME Narcisse de la section football et Dr ZAKA qui est spécialiste en rééducation dans la salle de gymnastique Président Victor EKRA de la Maison Excellence. Dr ZAKA Randriatsiferana est à la fois médecin et kinésithérapeute.

Il y a l’infirmerie de l’Académie MimoSifcom placée sous votre responsabilité et l’infirmerie de l’équipe professionnelle que dirige Dr KOUAME Narcisse. Laquelle des deux s’occupe du personnel non sportif du club?
Les deux, selon leur disponibilité.

Comment travaillez-vous avec vos collaborateurs ?
Chaque semaine, je fais le point avec Dr KOUAME Yves Narcisse sur les différents problèmes médicaux et les dispositions à prendre pour les résoudre. Avec Dr ZAKA Randriatsiferana, je fais le point, tous les deux jours, sur les joueurs que Dr KOUAME Narcisse lui envoie pour des séances de rééducation spécifique. Cela me permet de suivre l’évolution de leur guérison.

On vous revoit, depuis quelque temps, sur le terrain de l’équipe professionnelle en train de travailler avec les joueurs qui relèvent de blessure ou de maladie. A quoi répond ce changement ?
Cela est dû au fait qu’on a eu beaucoup de blessés ces derniers temps dont DIOMANDE Ahmed. J’ai donc proposé au staff technique de m’occuper du contrôle de la guérison définitive de ces blessés et de leur aptitude physique à la pratique du football de haut niveau, pour éviter des rechutes. J’ai eu l’accord de l’entraîneur principal.

Vous travaillez à l’Académie, avec l’équipe professionnelle et vous supervisez tout ce qui se fait au service médical du club. Comment vous organisez-vous finalement pour bien mener toutes ces activités ?
Les matins, de 6h45 à 7h15, je reçois les joueurs de l’Académie MimoSifcom. A la fin de la visite, je donne la liste des joueurs qui ne peuvent pas s’entraîner à Walter AMMANN, le DG de l’Académie MimoSifcom. Ce qui lui permet d’organiser son entraînement du jour en fonction des joueurs disponibles. De 7h20 à 9 heures, je supervise les entraînements de l’Académie MimoSifcom. Entre 9 heures et 11 heures, je rencontre Dr KOUAME Narcisse pour faire le point des joueurs blessés ou malades, et sur l’état de santé de ceux qui sont sous traitement. Ensuite, je passe voir Dr ZAKA Randriatsiferana pour suivre l’évolution de la santé des joueurs en rééducation spécifique. Je fais la même chose dans l’après-midi quand l’Académie MimoSifcom et l’équipe professionnelle s’entraînent à ce moment de la journée.

Comment sont les rapports avec vos collaborateurs du service médical ?
Nos rapports sont bons. Il existe parfois des divergences de points de vue, ce qui est normal, mais nous finissons toujours par nous entendre sur l’essentiel. Nous recherchons l’efficacité dans notre service et nous nous organisons du mieux que nous pouvons, et nous travaillons beaucoup pour y arriver.

Interview réalisée par KONE Ismaël

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × deux =