1998 : L’année du sacre

Alors que la 14ème édition de la Ligue des Champions CAF vient de débuter, www.asec.ci vous propose de revivre chaque semaine les moments forts qui ont marqué l’histoire d’amour qui lie l’ASEC MIMOSAS à cette compétition lancée en 1997 par la CAF pour remplacer la Coupe d’Afrique des Clubs Champions.
Histoire d’amour car notre club a participé à 12 de ces 14 éditions (Elle en a été absente en 1997 et en 2000) et s’est qualifiée à 11 reprises pour les 1/4 de finale, ce qui constitue un record africain.
En espérant que la 14ème édition qui débute se terminera comme la 2nde édition de 1998 qui vit les jaune et noir remporter le prestigieux trophée.#

1998 : L’année du sacre
Emmenée par l’entraîneur Argentin, Oscar Fulloneet secondé par Zaré Mamadou, l’équipe de l’ASEC Mimosas est composée des joueurs suivants : Guel Tchiressoua, Sié Donald Olivier, Badra Aliou, Sam Abouo, Diomandé Ibrahim, Losseni Konaté, John Zaki et Maxime Gouamené, pour ne citer que les internationaux.

Elle entre dans la compétition par les 16èmes de finale au stade Municipal de Bobodioulasso devant le Racing Club de Bobo, le samedi 21 mars 1998. Les Burkinabés remportent le gain du match aller sur le score de 1 but à 0.
Le retour a lieu 15 jours après au stade Municipal de Bouaké où les Mimos sont sans pitié pour les Burkinabés qu’ils étrillent sur le score de 4 buts à 1 grace à des buts de Baloki Florent, Guel Tchieressoua et Badra Aliou (auteur d’un doublé).

Au second tour (1/8ème de finale), l’ASEC Mimosas reçoit le FC 105 du Gabon, le 26 avril, au stade Municipal de Bouaké avant de se déplacer au Gabon, le 10 mai pour le match retour. Au final, l’ASEC Mimosas sort victorieuse de cette double confrontation en l’emportant à l’aller, par le score de 2 buts à 0 (buts de Badra Aliou et de Guel Tchiressoua) et en obtenant un précieux match nul au Gabon (2 – 2) au match retour.
L’ASEC Mimosas est qualifiée pour les 1/4 de finale de la compétition qui se déroulent dans un système de deux poules de 4 équipes. L’ASEC MIMOSAS hérite de la poule A avec le Raja de Casablanca, les Young Africains de Tanzanie et les Manning Rangers d’Afrique du Sud.

L’ASEC Mimosas remporte ses trois premiers matches en surprenant d’abord le Raja, au Maroc, sur un but à la 52ème mn de Baloki Florent. Ensuite les youngs Africains et les Manning Rangers sont battus au Stade Félix Houphouët –Boigny sur les scores respectifs de 2 buts à 1 et de 3 buts à 1. Avec 9 points en 3 matches, les mimos sont presque assurés d’être qualifiés pour les ½ finales.
Cependant, les matches retour commencent mal pour les Mimos. Ils sont battus par les Manning Ranger sur le plus petit des scores en Afrique du Sud et tenus en échec à Abidjan par le Raja de Casablanca (1 -1). Il faut attendre la dernière journée, le dimanche 8 novembre 1998, pour voir l’ASEC Mimosas sortir le grand jeu, en allant s’imposer en Tanzanie, au stadium de Dar- Es- Salam, sur le score sans appel de 3 buts à 0. Les buts Mimos ont été inscrits par Guel Tchiressoua (12e), Badra Aliou (70e) et Tagro Baléguhé (90e).

L’ASEC Mimosas termine première de sa poule et est donc qualifiée pour la finale de la 2ème édition de la Ligue des champions. L’ASEC rencontrera en finale, le Dynamos FC de Zimbabwe qui a pris la tête de la poule B devant l’Etoile du Sahel de Tunisie, Hearts of Oak du Ghana et l’Eagle Cement du Nigeria.

Le match aller de cette finale se joue le samedi 28 novembre 1998, au National Sport Stadium de Harare, au Zimbabwe. Les Mimos optent pour la prudence et adoptent le 4-5-1 comme système de jeu. Ils obtiennent un précieux match nul (0-0) qui leur permet d’accueillir sereinement les Zimbabwéens à Abidjan.
Le dimanche 13 décembre 1998, l’ASEC Mimosas reçoit le Dynamos FC au stade Félix Houphouët – Boigny.
Survoltés par un environnement volcanique crée par des milliers d’Actionnaires, les poulains du Président Roger Ouégnin ouvrent la plus belle page sportive de la Côte d’Ivoire au niveau des clubs.
Grâce aux buts de Kamara Vassanogo Youssouf (30e et 37e), de Sié Donald Olivier (42e) et de John Zaki (51e) et malgré les chevauchées orgueilleuses des Zimbabwéens aux 60e et 82e par Somaphiri Makwenje et Owusu George, les Mimos remportent la 2ème édition de la Ligue des champions au grand bonheur du peuple ivoirien en délire. C’est fou ! C’est beau ! C’est génial.

Ainsi après la regrettable finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions face aux Sud-Africains d’Orlando Pirates en 1995, l’ASEC Mimosas conquiert l’Afrique par ce sacre historique. Tous les honneurs nationaux sont rendus à Me Roger Ouégnin et son équipe.
Le jeudi 17 décembre 1998, le chef de l’Etat, S.E.M. Henri Konan Bédié reçoit et décore les héros de la nation.
Le coach Oscar Fullone est comblé. Il décide de partir après de beaux et loyaux services à la tête de l’encadrement technique de l’ASEC Mimosas.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept + un =