Les Actionnaires y croient

Leur équipe battue 1-0 à Lusaka par ZANACO, à l’issue de la première explication entre le champion zambien et son homologue ivoirien, les Actionnaires ont émis des avis partagés. Quoi de plus normal. A l’analyse, le résultat du match aller n’est pas si désespérant ! L’ASEC Mimosas peut surmonter le handicap d’un but et se qualifier pour les huitièmes de finale avec le concours de tous les Actionnaires mobilisés. Voici quelques réactions ou encouragements des Actionnaires après le match aller.
#
Avant l’explication des 16èmes de finale aller de la CAF Ligue des champions, ZANACO FC ASEC Mimosas, 64,14% de 345 Actionnaires ayant voté à partir de notre site Internet, www.asec.ci étaient confiants, 16,55 % étaient mitigés, 14, 48% inquiets et 4, 15% étaient sans opinion quant à l’issue de la rencontre.

Au terme de ce match joué le 21 mars dernier au Nkoloma Stadium de Lusaka, on s’aperçoit que les Actionnaires, dans leur grande majorité, n’avaient pas tort de faire confiance à leur équipe, qui a réussi une grosse première période, faisant passer quelques frissons dans le dos des joueurs du ZANACO. mais après la pause, le jeu s’est équilibré, et les Zambiens sont peu à peu revenus dans le match et ont fini par marquer un petit but (76′), concrétisant le rêve de tout un peuple.

Cette défaite qui intervient après une belle série de succès des Mimos en championnat, n’est pas catastrophique au vu du bon comportement d’ensemble des nôtres à Lusaka. D’ailleurs, l’ASEC Mimosas n’est pas le seul gros calibre à s’incliner sur le score identique d’un but à zéro. Al Ahly a chuté à Harare et le TP Mazembe, détenteur du titre et vainqueur de la Super Coupe est tombé au Rwanda. Témoin privilégié de l’explication ZANACO FC – ASEC Mimosas, le PCA, Me Roger OUEGNIN précise que son équipe aurait «…pu gagner ce match sur le score de 3 à 1 ou 4 à 2 tant nous avons eu des occasions nettes et franches. Malheureusement l’inefficacité de nos attaquants a été flagrante et nous perdons…malgré une nette domination, surtout en première mi-temps. Même après l’ouverture du score par le ZANACO FC, nous avons eu des opportunités. Au vu de ce qu’elle a montré cet après-midi, notre équipe est en mesure de se qualifier face à ce coriace adversaire, mais il faudra pour cela mettre les occasions au fond des filets».

« Ces propos du PCA me donnent des inquiétudes pour la suite de la compétition dit COULIBALY Ibrahima qui s’interroge: si notre équipe n’arrive pas à s’imposer à l’extérieur malgré sa domination, comment pourra-telle nous ramener le trophée de la Ligue des champions, qui nous fera un si grand bien? Ne vivons plus les situations de 2008 où nous avons dominé tous nos adversaires sans pour autant les battre… ». Inquiétude légitime de cet Actionnaire, tout comme celle de Linos MAKWAZA qui ne
« comprend pas GOUAMENE Maxime qui n’a pas fait débuter le match par des joueurs recrutés pour la Ligue des champions comme BROSSOU, DOGBA Ange et SERI Jean-Michaël dans un match si important ». Plus accusateur, TOUTOU Betoué, affirme ceci :

« Vous avez intérêt à renverser la vapeur au match retour. GOUAMENE Maxime est à la base de cette défaite. Où étaient DOGBA Ange Pacôme, BROSSOU Kpéhi, SERI Jean-Michaël ? Il faut revoir ton système et ta façon de faire la composition de ton équipe avant chaque match »

Tout ceci pour dire que le match ZANACO FC – ASEC Mimosas n’a laissé aucun Actionnaire indifférent. Au-delà des inquiétudes, ils sont nombreux à croire à la qualification. La manière d’y parvenir, c’est d’encourager les joueurs.
« …On n’a pas été ridicule ! Je dirai que nous avons réalisé un bon résultat en limitant les dégâts. On attend le ZANACO au Félicia pour leur montrer ce que c’est que l’ASEC. On se qualifiera. Allez les Mimos ! », déclare N.E.N. Mamadou DOUMBIA abonde dans le même sens : « Allez les Mimos ! Ça va aller car vous êtes toujours les meilleurs. Je suis confiant qu’on va se qualifier ». ABEKAN, lui félicite les joueurs « pour avoir limité les dégâts. Le résultat est bon pour la suite, mais il faut savoir profiter de la situation pour renverser la vapeur. Au Félicia, les Mimos sont capables de se qualifier et je crois fermement à notre qualification». Prudent et réaliste, GNAMOY pense « qu’il faut croiser les doigts pour qu’au match retour, toutes nos occasions se concrétisent … en buts. »

Les Mimos, avec l’apport de leur public, comme le recommande vivement le CNACO pour ce match retour des 16èmes de finale de l’Orange CAF-Ligue des champions et une bonne préparation, passeront le cap ZANACO FC. Tous, nous y croyons.

D. Clément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 − huit =