Catégories
Actu Non classé

La révolte des sans-grades ?

Orange-CAF Ligue des champions 2010 (16es de finale aller)

Des sans-grades ont éliminé quelques grosses cylindrées, lors des 32e de finales. Celles parmi les secondes qui ont survécu à cette étape devraient se méfier, en 16e de finale, pour ne pas succomber à la révolte de petites écuries.
Peut-on véritablement parler de surprises ? Orlando Pirates, Asante Kotoko et Bayelsa United mis K.O. par des sans-grades tels Gaborone United (Botswana), Linguère (Sénégal) et Gazelle de N’Djamena n’en sont pas vraiment. C’est la leçon d’humilité aux grandes équipes que donne la Ligue des champions depuis quelques éditions. Sur ces trois grosses pointures éliminées, deux d’entre elles, Kotoko et Orlando Pirates ont déjà remporté la compétition.# Ce qui n’est pas le cas pour leur vainqueur. Preuve que les grands n’ont qu’à bien se tenir désormais. Les petits sont décidés à bousculer la hiérarchie.

Il y a des chances que cela se répète en 16e de finale. Les équipes de renoms qui ont obtenu leur ticket pour cette étape comme Petro Atletico, Raja Casablanca, Ismaili, Club Africain de Tunis, JS Kabylie, Espérance Sportive de Tunisie, El Merriekh, Zanaco, ES Sétif, Al Ittihad auxquelles s’ajouteront celles qui feront leur entrée dans la compétition comme l’ASEC Mimosas, Al Ahly, TP Mazembe, Dynamos FC, Union de Douala, Africa Sports et Heartland doivent bien s’apprêter.

L’ASEC encore plus

L’ASEC Mimosas, en ce qui nous concerne, doit se méfier de son adversaire zambien, ZANACO FC de Lusaka. Une équipe réputée très solide, équilibrée, talentueuse, conquérante et possédant les moyens de ses ambitions bien qu’elle fasse partie des sans-grades. La large victoire (4-0) de ZANACO face à l’URA d’Ouganda fut une véritable démonstration de force qui doit interpeller le groupe de Maxime GOUAMENE sur la difficulté qui l’attend dans une dizaine de jours d’abord, à Lusaka, puis deux semaines plus tard, à Abidjan.

Cela dit, même si l’on s’attend encore à une révolte des petites écuries – quoi de plus normal puisque toutes les équipes caressent le rêve de remporter la Ligue des champions – les grosses, grâce à leur expérience et à leur talent, ont de grandes chances de l’emporter.

K. Ismaël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 1 =