Ils attendent leur heure

L’ASEC Mimosas continue de former dans sa célèbre Académie de football. La cuvée 2010 comprend cinq joueurs supplémentaires issus de cette Académie. Après cinq journées de championnat, ces joueurs restent encore méconnus du grand public. Et pour cause, ils ne jouent pas. N’ont-ils pas la valeur de leurs devanciers ? Tout en les présentant, nous essayons de donner les raisons des difficultés d’intégration de ces jeunes.#

Nous les avons présentés en début de saison comme les mousquetaires de l’écurie 2010 de l’ASEC Mimosas. Ils, ce sont, KANGOUTE Adama (défenseur), COULIBALY Topio (Milieu défensif), TRAORE Moussa (Milieu offensif) auxquels, il faut ajouter SEGBA Serge Pacôme (Attaquant) et BOUGOUHI Jean-Jacques (Attaquant). Ces cinq joueurs ont en commun la même formation reçue à l’Académie MimoSifcom, et complètent le riche effectif de l’ASEC Mimosas.

De tous les jeunes promus cette année, SEGBA Serge Pacôme, est celui qui a le plus de vécu en Ligue 1, avec sa formation. Une seule fois remplaçant l’année dernière lors de la 20ème journée à San Pedro (0-3), il est entré en jeu cinq fois, apportant sa fraîcheur à l’équipe. Le petit attaquant de rupture avait même contribué à donner la victoire à son équipe à Issia contre l’équipe locale en réussissant le second but (0-2). C’était lors de la 18ème journée de la Ligue 1. Cette saison, il a été retenu comme remplaçant une seule fois lors de la 2ème journée face à la SOA (2-1).
On dit de BOUGOUHI Jean-Jacques qu’il est un des rares attaquants sortis de l’Académie MimoSifcom, avec une énorme qualité technique. Sa qualité de vitesse est un atout qui devrait le mettre en avant dans cette équipe. La saison dernière, il est rentré une fois en cours de jeu face au Stella Club (0-3, 23ème journée). Pareil cette année, lors de la 5ème journée devant le Séwé Sport (3-1).
KANGOUTE Adama, lui, est un défenseur d’avenir, sérieux et travailleur, il a gardé le banc de l’équipe professionnelle à trois reprises l’année dernière lors des 15ème, 16ème et 25ème journées. De même que TRAORE Moussa, un très bon milieu de terrain qui a joué 13 minutes la saison dernière contre le Stade d’Abidjan (0-0), lors de la 26ème journée. Mais avant, il a été au nombre des remplaçants lors de la 18ème journée face à Issia (0-2).
COULIBALY Topio, malgré son intelligence, son bon coup de pieds et son coup d’œil, n’a pris part à aucun match cette année. L’année dernière, il était entré en jeu par deux fois face au Sabé (1-0) lors de la 25ème journée et contre le Stade (0-0) à la 26ème journée.
TRAORE Moussa, bon milieu de terrain, côtoie le groupe professionnel depuis l’année dernière où il a été remplaçant à Issia (0-2) lors de la 18ème journée et rentré en jeu à la 77ème mn lors de la 26ème journée face au Stade d’Abidjan (0-0). Cette saison, il intègre logiquement ce groupe sans avoir encore pris part à aucun match.

Ils affûtent leurs armes

Contrairement à leurs devanciers, on peut affirmer que ces joueurs sortis de l’Académie MimoSifcom tardent à s’imposer dans le groupe professionnel. Les raisons sont simples et multiples. Les principales sont que l’équipe de la saison dernière a été reconduite et qu’il n’y a eu pratiquement pas de transfert cette saison. La richesse de l’effectif constitue en réalité un frein à la montée des jeunes, obligés de faire des piges en attendant leur heure. Il ne faut donc pas les brûler car s’ils sont là, c’est qu’ils ont le niveau. Sous la direction de Walter AMMANN, ces jeunes mousquetaires qui seront coachés par GOUAMENE Hugues (à ne pas confondre avec GOUAMENE Maxime), auront du temps de jeu pour affûter leurs armes à travers le championnat reserve,

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − 12 =