Concentration Mimos

Arrivés dans la cite des Antilopes ce vendredi à 12h, les joueurs de l’ASEC Mimosas ont aussitôt fait connaissance de leur chambre avant de passer à table pour le déjeuner. Au menu, du riz au poulet à la sauce tomate. L’entraînement étant prévu à 15h30, chacun a rejoint sa chambre pour se reposer. A 15h, par petits groupes, les joueurs rejoignent le car. 15h20, direction le stade Régional de Daloa. 15h27, le grand portail arrière s’ouvre pour laisser passer le car qui gare sur un des deux terrains de basket ball du stade. Maxime GOUMANE, l’entraîneur principal, suivi de son adjoint, Lucien KASSY Kouadio, du Dr KOUAME Narcisse sont les premiers à mettre pieds à terre. Les joueurs suivent.# Le PCA, Me Roger OUEGNIN reste scotché à son téléphone portable, le temps de régler certaines affaires courantes. Le temps de regagner la tribune. Malgré une pelouse qui reste à désirer, la séance d’entraînement qui consiste à la prise de contact de l’état de la pelouse par de petits jeux réduits et la conservation du ballon et la mise en place du bloc-équipe et des coups de pieds arrêtés défensifs et offensifs se déroule dans de bonnes conditions. La concentration est de mise chez les joueurs sous les yeux du PCA et du Président délégué, Francis OUEGNIN. Les quelques Actionnaires accourus pour s’assurer de l’état de forme de leurs joueurs apprécient. CISSE Anzoumana, mécanicien auto, déclare : « l’ASEC Mimosas a déplacé la grosse batterie. Les joueurs nous sont apparus très appliqués et disciplinés. Ils ont suivis à la lettre les consignes de leur coach qui n’hésitait pas à faire reprendre certains exercices pendant que de l’autre côté, les gardiens de but ne rechignaient à la tâche sous la conduite de leur entraîneur. Demain samedi, j’ai foi que l’ASEC réalisera un grand match face à Issia Wazi qui n’est pas à sous-estimer tout de même ». Les Actionnaires ont toujours confiance aux siens. Une seconde victoire d’affilée des poulains de Maxime GOUAMENE face aux Indomptables d’Issia effacerait les deux faux pas enregistrés à l’allumage et ce serait, pourquoi pas, le grand décollage des Mimos visiblement révoltés.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × quatre =