Réactions après SOA-ASEC Mimosas

Après la victoire 2-1 de la SOA sur l’ASEC Mimosas lors de la 2ème journée de la Ligue 1 disputée au stade de la Paix de Bouaké, les entraîneurs Koné Lanciné Pereira (SOA) et Maxime Gouamémé (ASEC Mimosas) ainsi que les capitaines des deux équipes reviennent sur ce match dominé par les Mimos mais remporté par les Militaires.#

KONE Lanciné Pereira (Entraîneur de la SOA)
« Nous avions affaire à une bonne équipe de l’ASEC Mimosas qui joue bien au football. Il fallait aller tout doucement avec elle. Le football étant fait de détails, j’ai profité des failles de l’adversaire, même si je dois reconnaître que notre solidarité a fait la différence. Après une saignée de 25 joueurs à l’intersaison, l’arme de la SOA demeure sa solidarité avant de rechercher la cohésion ».

SANGARE Issouf (Capitaine de la SOA)
« Nous avons livré un bon match et avons été efficaces face à une grande équipe de l’ASEC Mimosas. Le second but nous a permis d’être bien en place sans occulter notre solidarité qui nous a permis de venir à bout de l’ASEC ».

Maxime GOUAMENE (Entraîneur de l’ASEC Mimosas)
« Ce n’est pas agréable pour un champion en titre de commencer une saison de cette manière. Ça devient inquiétant car nos adversaires ne sont pas meilleurs que nous. Nous avons eu des opportunités de scorer devant la SOA, mais nous ne l’avons pas fait. Quand on a des occasions de buts et qu’on ne les exploite pas, l’adversaire qui était bien regroupé, prend confiance et il nous met en danger. Il y a du boulot à faire, si nous voulons rééditer ce que nous avons réalisé la saison dernière puis faire bonne figure en compétition internationales »
KOUAKOU N’Doua Irénée (Capitaine de l’ASEC Mimosas)
« Commencer une saison avec deux défaites d’affilée n’est pas bon pour notre standing et notre moral. Une remise en cause personnelle et collective s’impose le plus tôt possible afin de renouer avec la victoire ».

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × cinq =