20 ans de combat pour l’ASEC

19 novembre 1989-19 novembre 2009. Cela fait bien 20 ans, jour pour jour, que Me Roger OUEGNIN préside aux destinées de l’ASEC Mimosas. 20 années au cours desquelles il n’a cessé de mener un combat acharné et soutenu pour la construction de son club. 20 ans de réalisations annoncées dans un discours programme lors de son investiture, en présence de quelques pères fondateurs du club et des Actionnaires venus très nombreux lui exprimer leur foi en lui. Et il a tenu ses promesses. La politique de construction est une réalité à travers l’acquisition et la construction de Sol Béni, le complexe sportif du club, qui s’étend sur 10 hectares et où il a fait construire les installations d’une Académie de football#, un hôtel de luxe et une Maison de la communication dotée des moyens modernes de communication (Magazine, Internet, Radio).

En homme de parole, Me Roger OUEGNIN a tenu ses promesses. 20 ans après, tous saluent sa politique de construction avant-gardiste.

   

Sur le plan des résultats, jamais depuis sa création, l’ASEC Mimosas n’a fait mieux que sous l’ère Roger OUEGNIN. Tenez ! En 20 ans, le club a remporté 16 titres de champion de Côte d’Ivoire, 9 Coupes Félix HOUPHOUET-BOIGNY, 8 Coupes nationales, 1 Coupe de la Fédération Ivoirienne de Football et a été désigné lauréat de la Coupe nationale de l’Excellence en 1999. Au niveau continental, le club « maudit » a enfin vaincu le signe indien en remportant la Coupe de l’Union des Fédérations Ouest-Africaines (UFOA), en 1990. Puis il a disputé 2 demi-finales de la Coupe d’Afrique des clubs champions, en 1992 et en 1993, avant de disputer la première finale de son histoire, en 1995. Trois ans plus tard, Me Roger OUEGNIN, travailleur opiniâtre et dirigeant de plus en plus expérimenté, conduit l’ASEC Mimosas au sommet du continent. En effet, le 13 décembre 1998, l’ASEC Mimosas remporte enfin la Ligue des champions de la CAF. Le dimanche 7 février 1999, l’ASEC, avec ses jeunes Académiciens, enlève le trophée de la Super Coupe d’Afrique des clubs face à l’Espérance Sportive de Tunis. Puis le club disputera deux autres demi-finales de la Ligue des champions, en 2002 et en 2006.

Tant que Dieu me donnera la force, je continuerai de servir l’ASEC Mimosas
  Me Roger OUEGNIN

   

Et le combat pour la construction de l’ASEC Mimosas n’est pas encore terminé. D’autres projets, encore plus ambitieux seront réalisés dans les prochaines années. « Tant que Dieu me donnera la force, je continuerai de servir l’ASEC Mimosas », a confié notre PCA, Me Roger OUEGNIN, lors de la dernière Assemblée Générale du club, à la Bourse du Travail de Treichville. Me Roger OUEGNIN a redonné de la fierté aux Actionnaires. En retour, ceux-ci lui sont reconnaissants.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze + dix-sept =