L’ASEC et le STADE coupent la poire en deux !

L’ASEC Mimosas et le Stade d’Abidjan ont enregistré un match nul lors de la 26ème et dernière journée du championnat national. Ce match très attendu par les actionnaires qui tenaient à célébrer le titre de leur club en beauté, a laissé un gout de symphonie inachevée. Les Jaune et Noir voulaient offrir ce match aux milliers d’actionnaires en guise de remerciement pour leur soutien indéfectible, mais il fallait compter avec les yéyés du stade qui, assurés du maintien, entretenaient un léger orgueil. Tenir en échec le champion en titre pourrait leur donner une idée du poids qu’ils constituent dans la galaxie du football professionnel en Côte d’Ivoire.#

C’est donc selon ce reflet que les 22 acteurs vont fouler aux pieds la pelouse synthétique du stade Robert Champroux de Marcory. Très bien en place avec des garçons comme Frimpong Yaw, Sekyere Mark, Guindo Moussa, Zagbayou Hugues et Traoré Moussa, l’entre-jeu Mimosas va peser de toute son élégance sur cette rencontre. La nette lecture de jeu de la tour de contrôle mimosas va permettre aux deux attaquants Mimosas que sont Dion Sédé Marc et Plange Nii Adamah de se mettre sur orbite dès l’entame de jeu. Les stadistes, qui tenaient à signifier leur présence, seront les premiers à violer la défense adverse avec une frappe qui meurt sur le montant droit d’Angban Vincent de Paul. Les Mimos ne se laisseront pas intimider par cette action sporadique, et procèdent très rapidement au bouclage total du match. La pression Mimosas, exprimée par une ceinture offensive appliquée avec rigueur, enveloppe la première mi-temps et muselle les Yéyés, obligés de subir le match. Cette nette domination des Jaune et Noir sera malheureusement stérile jusqu’à la pause.

La seconde période donnera une autre physionomie à la rencontre. Les stadistes reviennent avec de meilleurs sentiments et s’accordent les 15 premières minutes de la seconde période. Les mimos surgissent de leur retraite pour conduire en maîtres les derniers instants du match. Mangoua Késsé, entré en lieu et place de Zagbayou Hugues à la 46ème minute, et Ifeanyi Christian en renfort à la 67ème minute après la sortie de Plange Nii Adamah, donneront une vibration particulière à la fin de la rencontre mais sans toutefois offrir efficacité recherchée par la division offensive des Jaune et Noir. Les poulains de Maxime Gouaméné auront pesé de tout leur poids sur cette rencontre sans trouver le chemin des filets. L’ASEC est encore une fois tenue en échec par le stade d’Abidjan, comme ce fut le cas lors de la phase aller. Cette contre-performance n’entache en rien, la belle performance que les mimosas ont enregistrée lors de cette saison en décrochant le titre de champion de Côte d’Ivoire 2009 avant la fin du championnat. Au soir de cette 26ème et dernière journée, l’on enregistre que les mimosas devancent de loin leur dauphin l’Africa Sport avec 8 points d’écart.

Bravo les Mimos et à l’année prochaine.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 − un =