L’ASEC Mimosas au-dessus de la mêlée

L’ASEC Mimosas recevait ce dimanche au stade Robert Champrouxde marcory, la formation de l’Ecole de Football Yéo Martial (EFYM), dans le cadre de la 24ème journée du championnat national de ligue1. Cette rencontre qui commence par une belle coloration festive, sera littéralement animée par les Jaune et Noir. Très présents dans l’entrejeu, les mimos vont imprimer sur les 45 premières minutes, une accélération et une possession de balles remarquables. Ils essuieront une réaction timide de l’EFYM à partir du deuxième quart d’heure, mais la parfaite coordination du collectif Jaune et Noir noie les écoliers soumis aux talents des enfants de Sol Béni. Difficilement insoutenable, cette pression des mimosas oblige les poulains de Siaba Ervé à jouer repliés sur leur base.# La domination des enfants de Sol Béni est nette. Cette domination mimosas restera malheureusement stérile. La mise en mouvement de N’Gossan Antoine, de Koné Bakary et de Mangoua Késsé, tous entrés en second période en lieu et place respectivement de Plange Nii Adamah, Kouakou Irénée et de Dion Sédé Marc, donnera une nouvelle animation au jeu mimosas mais le but libérateur tant attendu ne viendra malheureusement pas jusqu’au coup de sifflet final du juge central Dembélé Dénis.

L’ASEC aura démontré au cours de ce match qu’elle demeure une grande équipe forte de sa qualité de jeu, de la richesse de son effectif et montrant qu’elle demeure une réserve de ressources intarissable. Elle pourrait être tenue en échec comme ce fut le cas ce dimanche, mais la claire vision de sa direction en a fait un club d’exception avec une académie légendaire qui aujourd’hui constitue l’épine dorsale de l’équipe fanion. Même tenu en échec, la bande à Maxime Gouaméné s’est hissée au dessus de la mêlée parce sa qualité de jeu, son endurance physique remarquable et son soucis du professionnalisme. A deux journées de la fin du championnat national, l’ASEC célèbre son titre et tient son challenge.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf − deux =